Festival de Cannes - Les stars arrivent en bus pendant que Macron épargne le festival

Publié

Festival de CannesLes stars arrivent en bus pendant que Macron épargne le festival

Alors qu’un bus bourré de célébrités a débarqué sur la Croisette, le président de la République a tenu un discours qui a rassuré Thierry Frémaux, le boss du festival.

1 / 61
Emotion pour Julia Ducournau, lauréate de la Palme d'or: «Je sais que mon film n'est pas parfait. On dit même qu'il est monstrueux. Mais la monstruosité est une force», a lancé la réalisatrice française de 37 ans. (Samedi 17 juillet)

Emotion pour Julia Ducournau, lauréate de la Palme d'or: «Je sais que mon film n'est pas parfait. On dit même qu'il est monstrueux. Mais la monstruosité est une force», a lancé la réalisatrice française de 37 ans. (Samedi 17 juillet)

AFP
L'actrice norvégienne Renate Reinsve, émue après avoir reçu le Prix d’interprétation féminine pour «Julie (en 12 chapitres)». (Samedi 17 juillet 2021)

L'actrice norvégienne Renate Reinsve, émue après avoir reçu le Prix d’interprétation féminine pour «Julie (en 12 chapitres)». (Samedi 17 juillet 2021)

AFP
L'acteur américain Caleb Landry Jones a reçu le Prix d’interprétation masculine pour «Nitram». (Samedi 17 juillet 2021)

L'acteur américain Caleb Landry Jones a reçu le Prix d’interprétation masculine pour «Nitram». (Samedi 17 juillet 2021)

AFP

Lundi, et pour la première fois depuis l’existence du Festival de Cannes, des têtes d’affiche ont débarqué non pas en voiture, mais à bord d’un bus. C’est de cette manière que les têtes d’affiche de «The French Dispatch», en lice pour la Palme d’Or, se sont retrouvés sur le tapis rouge. Bill Muray, panama sur la tête, a rejoint Timothée Chalamet dans un indéfinissable costume argenté aux irisations rosées et encore Tilda Swinton en robe fourreau orange, veste de costume rose cintrée et manches dorées.

Grande absente

Léa Seydoux par contre, testée positive il y a plusieurs jours au Covid-19, n’a pas pu venir à Cannes pour ce film, premier des quatre qu’elles doit y présenter cette année.

«The French Dispatch» met en scène un recueil d’histoires tirées du dernier numéro d’un magazine américain, publié dans une ville française fictive du XXe siècle, et est l’occasion pour Wes Anderson de dire son amour du journalisme et de la France – version carte postale des années 1960.

Le boss rassuré

Thierry Frémaux, délégué général du festival, s'est réjoui lundi soir que les annonces du gouvernement ne remettent pas en question la tenue du Festival de Cannes.

Thierry Frémaux, lundi soir. 

Thierry Frémaux, lundi soir.

Marine Guillain/20minutes

Pour rappel, le président français a dévoilé un plan de bataille offensif face au coronavirus: vaccination pour le personnel soignant et pass sanitaire en première ligne. Il n’a pas été question d’instaurer un nouveau couvre-feu.

Chaise vide pour Serebrennikov

L’ambiance était tout autre quelques heures plus tôt, avec la projection de l’autre film en compétition, «La Fièvre de Petrov». En lice pour la Palme d’Or mais bloqué dans son pays en raison d’une condamnation pénale, Kirill Serebrennikov n’a pas pu fouler le tapis rouge.

Kirill Serebrennikov a fait une annonce via Facetime, lundi soir.

Kirill Serebrennikov a fait une annonce via Facetime, lundi soir.

AFP

Ses acteurs ont monté les célèbres marches la poitrine ornée d’un badge rouge à ses initiales, «KS», en signe de soutien, et ont été accueillis à leur sommet par le président du Festival Pierre Lescure et le délégué général Thierry Frémaux qui le portaient aussi.

«Je voudrais remercier tous ceux qui sont là. C’est la première fois que je montre mon film. Je suis ravi évidemment et je célèbre ce XXIe siècle qui, grâce aux nouvelles technologies, nous permet d’être ensemble», a réagi à l’issue de la projection le cinéaste, auquel la parole a été donnée dans la salle via un très court live vidéo.

Des bagnoles sur la plage

Lundi soir, le cinéma de la plage a fait honneur aux amateurs de cascades et de poursuites, avec la projection, deux jours avant sa sortie française de «Fast and Furious 9», le nouvel opus de la saga motorisée avec Vin Diesel.

Et parce que la vie à Cannes ce n’est pas que du cinéma, la police a annoncé qu’elle enquêtait sur un vol de bijoux dans une chambre d’hôtel à l’actrice britannique Jodie Turner-Smith. On ignore encore la valeur du butin.

(AFP/szu)

Ton opinion

0 commentaires