Football: Les statistiques qui tuent (ou pas): 1re journée

Publié

FootballLes statistiques qui tuent (ou pas): 1re journée

Tous les lendemains de matches, retrouvez les chiffres les plus importants. Aujourd'hui, notamment, l'influence incroyable de N'Golo Kanté dans la victoire des Bleus.

par
Robin Carrel
Marseille
L'efficacité défensive a un nom: elle s'appelle N'Golo Kanté

L'efficacité défensive a un nom: elle s'appelle N'Golo Kanté

Keystone

Coluche, philosophe bien connu, avait dit avec justesse en son temps: «les statistiques, c'est comme les bikinis, ça donne une idée, mais ça cache l'essentiel».

On l'a pris au mot et vous retrouverez ici, les lendemains de matches de l'Euro 2016, tous les chiffres qui comptent, mais aussi une bonne partie de nombres qui ne veulent rien dire, mais qui seront analysés quand même tant bien que mal.

En L2 il y a 2 ans

Vendredi soir, la France a connu toutes les peines du monde à se défaire d'une très intéressante Roumanie (2-1). Les statistiques parlaient légèrement en faveur des Bleus (56% de possession, 14 tirs contre 10, 6 cadrés contre 5...). Mais un homme a particulièrement régné sur cette rencontre.

Même si son poste n'incite pas aux envolées lyriques, même si physiquement il n'est guère imposant, même s'il jouait encore avec Caen en Ligue 2 il y a deux saisons, N'Golo Kanté a encore une fois été impressionnant.

Le milieu tout frais champion d'Angleterre avec Leicester a, en effet, réussi un match exceptionnel. Il a été le joueur qui a fait le plus de passes (86). Il a été l'élément qui a touché le plus de ballons. Il a été celui qui a fini la rencontre avec le meilleur taux de réussite sur ses transitions du cuir (92%, dont 89% dans le camp adverse!).

Il a été l'homme qui a intercepté le plus de tentatives roumaines (5). Et pour couronner le tout, il a été le celui qui a couvert le plus de distance sur la pelouse et a même été l'auteur d'une passe décisive sur le 2-1 libérateur.

89 ballons touchés par Payet

D'autres chiffres qui traduisent le «trend» de la rencontre? Dimitri Payet a touché 89 ballons, créé 8 occasions, remporté 8 duels sur 12, inscrit un but et offert un assist. Des chiffres énormes. Mais à force de tenter, il a connu pas mal de déchets. C'est le lot des créateurs...

Neuf de ses 13 centres n'ont pas trouvé preneur, il n'a réussi qu'un peu plus de deux tiers de ses passes dans la zone de terrain adverse et n'a pas vraiment défendu son camp (1 tacle, 0 interception). Pas sûr que Didier Deschamps apprécie cela.

Au rayon des statistiques qui ne servent à rien, on peut noter que Gabriel Torje, entré à 15 minutes de la fin de match, a touché 2 ballons et en a perdu 1. Autant dire que les Roumains ne voulaient pas à tout pris aller chercher la victoire. Il est aussi bien inutile de constater que les Roumains ont été pincés en position de hors-jeu une seule fois au cours de cette rencontre d'ouverture.

Finalement, et c'est bien là la chose la moins notable de la partie: les «Tricolores» venus de l'Est ont couru en tout et pour tout 700 mètres de plus que les «Tricolores» venus de France (105,7 km contre 105 km).

Ton opinion