Les statistiques qui tuent (ou pas): 9e journée

Publié

Les statistiques qui tuent (ou pas): 9e journée

Tous les lendemains de matches, retrouvez les chiffres les plus importants. Ce dimanche, forcément, c'est Cristiano Ronaldo qui est analysé sous toutes les coutures.

par
Robin Carrel
Marseille
Cristiano Ronaldo ce dimanche matin au décrassage: «Mais qu'est-ce qui m'arrive..?»

Cristiano Ronaldo ce dimanche matin au décrassage: «Mais qu'est-ce qui m'arrive..?»

AFP

Le Portugal sort de deux matches nuls et vos oreilles ont été jusqu'ici épargnées dans les rues romandes. Mais ne vous réjouissez pas trop vite. Car d'un point de vue statistique, tout ceci est vraiment hallucinant.

Samedi, le match contre l'Autriche s'est terminé sur des chiffres à la limite du honteux. 23 tirs à 3, 6 cadrés à 1 et 10 corners à 0. Tout ça pour finir sur un score nul et vierge, qui plonge les Lusitaniens dans le trouble...

Depuis le début de l'Euro, la formation portugaise est celle qui se crée le plus de possibilités de marquer. Qu'elle n'arrive pas à mettre le cuir au fond des filets commence à devenir une immense énigme arithmétique.

Cristiano Ronaldo et sa malchance (ou sa maladresse?) font totalement partie de l'équation. Et ce n'est que le prénom. Une des réponses? L'icône de tout un peuple a tendance à prendre trop le jeu à son compte. Quaresma - il a moins joué, c'est vrai -, par exemple, n'a que trois envois à son actif et Nani n'a tenté sa chance qu'à huit reprises.

20 tirs et 0 but

En deux matches nuls contre l'Islande (1-1) et l'Autriche (0-0), Ronaldo a des chiffres qui défient l'entendement. Il a tiré 20 fois au but, en a cadré 4, mal visé 6 et été contré 10 fois. C'est juste monstrueux. C'est surtout davantage pour un seule homme que neuf équipes, tous joueurs confondus, lors de ce championnat d'Europe. En comparaison, la Suisse a tiré 34 fois et bien réglé la mire à 13 reprises, pour 2 réalisations.

Mais le joueur du Real Madrid ne s'arrête pas en si bon chemin. Il a gagné 8 duels et en a perdu 12. Ce qui n'est pas si mal, face à des défenses renforcées autour de lui. En plus, l'homme flirte avec les 80% de passes réussies. C'est beaucoup, pour quelqu'un qui joue pour l'occasion en pointe - un peu par défaut - de l'attaque des siens. Et dire que tous ces chiffres occultent le fait que le Portugais a marqué un but... tout en étant largement et même bêtement signalé hors-jeu.

Après ces chiffres qui flattent son ego, passons aux stats qui fâchent. «CR7» ou «CR9», enfin, on ne sait plus trop, est en passe de battre de nombreux records. Et pas des marques de références en terme d'efficacité. Il veut toujours tirer tous les coups francs? Il n'a pas mis au fond les 36 balles arrêtées tentées lors de tournois internationaux. Un record. Il veut absolument être au cœur du jeu? Il a, dans l'histoire de l'Euro, frappé 91 fois au but, soit 39 fois plus souvent que son second, un certain Thierry Henry. Le gouffre.

L'Islande bat l'OM.

Ronaldo a manqué son penalty samedi soir... En fait, il a raté 4 de ses 5 dernières tentatives depuis le point situé à 11 mètres. Et son poteau de samedi soir pourrait coûter très cher au soir de la 3e journée de la phase de poules. Mais il est tout de même à noter qu'il s'agissait de son premier échec lors d'un tournoi majeur. Son unique penalty lors d'un tournoi international, c'était contre l'Iran en 2006. Et il l'avait marqué.

Autrement, pour parler de statistiques qui ne veulent rien dire, il y en a une assez incroyable. Lors de la saison 2015/16, l'équipe d'Islande a mené au score au Stade Vélodrome plus longtemps que... l'Olympique de Marseille, pourtant propriétaire des lieux. Marseille a dominé pendant 36 minutes au cours de toute l'exercice, tandis que l'Islande a mené pendant 48 minutes contre la Hongrie avant d'être remontée au score. Dur.

Ton opinion