31.08.2020 à 06:27

CriseLes Suisses font une infidélité aux producteurs locaux

Après le semi-confinement qui a généré une ruée sur les marchés de proximité, les petits commerçants déchantent.

par
Laura Juliano
En Suisse, l’interdiction des marchés alimentaires en plein air a directement impacté les agriculteurs.

En Suisse, l’interdiction des marchés alimentaires en plein air a directement impacté les agriculteurs.

KEYSTONE

Au début de la crise, les Suisses se sont rués sur les marchés pour se procurer des produits frais. Une aubaine pour les producteurs locaux qui ont vu la demande grimper.

La pandémie aura au moins remis en lumière les avantages d’un approvisionnement local, devenu largement prôné par la population. À l’appui, les nombreux sondages quant à l’adaptation de nouvelles habitudes de consommation qui ont déferlé dans les médias depuis le mois de mars.

Mais concrètement, les choses n’ont pas évolué comme espéré. Le frémissement provoqué par l’effet de surprise passé, les Suisses semblent être retournés à leur caddie. Les ventes à la ferme et chez les petits producteurs ont chuté.

Retour aux vieilles habitudes

Interviewée par nos confrères de la RTS, Mireille Ducret, agricultrice et présidente de l’association des paysannes vaudoises a affirmé: «Les gens ont retrouvé leurs habitudes, un rythme de travail, un rythme scolaire aussi pour les familles. On a certainement perdu une partie de cette clientèle.»

Pour faire face, fermiers et agriculteurs tentent de repenser leurs stratégies de ventes et communication pour conserver la clientèle et fidéliser les acheteurs. Souvent en vain. Les offres d’abonnements aux paniers de légumes régionaux se multiplient, mais sans grand succès.

«Les gens achètent volontiers de manière ponctuelle chez les producteurs, mais ils ne sont pas prêts à s’engager pendant une année pour soutenir l’agriculture et ceux qui les ont nourris pendant le confinement», a déploré l’agricultrice Dominique Gay à la RTS.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
41 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Gege

01.09.2020 à 08:17

C'est faux archi faux arrêtez avec vos news dictées par l état.

Lisa

31.08.2020 à 10:07

Pour info..Union maraichère de Genève 25 chf le cageot de légumes à choix ( pas calibré selon Big marché) ...il y en a pour une famille complète pour une semaine

Juste Dorig

31.08.2020 à 09:35

Quand tu ne peux plus payer les produits locaux et que tu n'as droit à aucune aide sociale, alors tu achètes ce que tu peux encore t'offrir