Internet: Les Suisses fous de wi-fi même en vacances

Publié

InternetLes Suisses fous de wi-fi même en vacances

Un sondage sur l'utilisation des réseaux sans fil en voyage révèle les habitudes des Suisses. Des habitudes pas toujours glorieuses.

par
Christine Talos
La moitié des Suisses veulent pouvoir bénéficier d'une connexion wifi en vacances.

La moitié des Suisses veulent pouvoir bénéficier d'une connexion wifi en vacances.

Keystone

«Homo connectus». C'est ainsi que l'on devrait dénommer le Suisse moyen, et ce même en vacances! En effet, les Suisses tiennent à pouvoir surfer sur le web en tous temps, que ce soit dans leur vie quotidienne privée ou professionnelle, mais aussi lors de leurs congés annuels. Et c'est encore mieux si c'est gratuit! C'est ce que révèle un sondage de l'institut Link réalisé pour le compte de AVM, spécialiste allemand des réseaux et des communications.

Celui-ci montre que 50% des sondés (âgés de 18 à 50 ans) se disent influencés dans leur choix et leur comportement par la possibilité de bénéficier ou non d'une connexion Internet sans fil en vacances. Et carrément un Suisse sur trois élimine les hôtels ou les restaurants sans «free wi-fi». Spécialement chez les jeunes et les hauts revenus qui tiennent tout particulièrement à pouvoir rester connectés.

La politesse aux oubliettes

Et ce besoin de pouvoir surfer est parfois si grand qu'il en ferait presque parfois oublier la politesse. Lorsqu'il s'agit d'utiliser le wi-fi d'un ami à qui l'on rend visite, les bonnes manières passent ainsi au second plan pour bien des Suisses, révèle ainsi le sondage. En effet, un Suisse sur quatre n'hésite pas à demander à son hôte dans les 5 premières minutes de leur rencontre le mot de passe de sa connexion. Un chiffre qui grimpe à un Suisse sur deux chez les jeunes.

Et parfois, les bonnes manières s'envolent tellement vite que certains n'hésitent pas à se connecter sur le réseau du voisin sans lui demander son autorisation... Une pratique peu répandue chez la plupart des usagers, mais qui trouve encore des adeptes chez les plus jeunes des sondés qui sont 10% à surfer illégalement de cette manière.

Enfin, dernier élément intéressant de l'étude: certains internautes mobiles n'hésitent pas à parcourir des kilomètres en voiture pour trouver un réseau wi-fi public gratuit. Ainsi, ils sont plus de 10% des Suisses à rouler pendant plus de 20 minutes pour trouver un hotspot actif. Une pratique qui existe surtout chez les jeunes.

Ton opinion