Consommation - Les Suisses n’ont jamais consommé autant d’huile d’olive
Publié

ConsommationLes Suisses n’ont jamais consommé autant d’huile d’olive

Plus de 100 millions de francs ont été dépensés pour satisfaire la demande des Helvètes pour ce condiment. C’est la première fois que ce seuil est franchi.

Photo d’illustration.

Photo d’illustration.

REUTERS

La demande des Suisses en huile d’olive a augmenté de 25% en 2020 par rapport à l’année d’avant, nous apprend un communiqué de l’administration fédérale des douanes ce jeudi: plus de 19’000 tonnes ont ainsi été acheminées sur notre territoire, dont la moitié depuis l’Italie.

Si l’huile d’olive est largement en tête des huiles végétales importées, il n’en reste pas moins que l’huile de coco ou encore l’huile de tournesol sortent du lot, plus de 44’000 tonnes de cette dernière étant acheminées sur sol suisse.

Administration fédérale des douanes.

Quant aux prix, ils sont stables. L’huile d’olive reste onéreuse par rapport aux autres huiles. Il fallait compter 6,10 frs pour avoir un litre d’huile d’olive grecque (un dixième des importations) et 6,30 frs pour le même produit en provenance d’Italie. À noter qu’un tiers de l’huile d’olive consommée en Suisse vient par ailleurs d’Espagne.

(mem)

Votre opinion

27 commentaires