Initiative sur les soins infirmiers acceptée: 61% de oui
Actualisé

Votations du 28 novembreAlain Berset: «le peuple a manifesté son soutien aux infirmiers»

Le texte a été accepté dans tous les cantons sauf un. C’est au Conseil fédéral et au Parlement désormais de concrétiser les promesses dans la loi.

par
Yannick Weber

Le texte qui vise à améliorer les conditions de travail des infirmières et infirmiers a été plébiscité par le peuple suisse. Seul le demi-canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures a refusé l’initiative à 52,95%. Partout ailleurs, l’objet est accepté et la double-majorité du peuple et des cantons a été très facilement atteinte. C’est le Jura qui a été le canton le plus favorable, avec 66,4% de oui.

Retrouvez notre suivi en direct de l’annonce des résultats.

«Attentes très élevées»

«Le résultat sans discussion est un signal clair au Conseil fédéral, au Parlement et aux employeurs. Il est urgent de prendre des mesures efficaces pour résoudre la pénurie de personnel soignant», a réagi l’association «Oui à l’initiative pour des soins infirmiers forts». C’est en effet désormais aux pouvoirs politiques d’élaborer la loi d’application de l’initiative, chose pour laquelle il a un délai de 18 mois. «Le Conseil fédéral doit contraindre les partenaires tarifaires à augmenter la rémunération prévue pour les prestations de soins», dit le comité, rappelant l’un des objectifs principaux du texte.

«Les attentes de la population et des plus de 200’000 infirmières et infirmiers qui travaillent aujourd’hui dans la profession sont très élevées après l’acceptation de l’initiative», a de son côté indiqué l’Association suisse des infirmières et infirmiers.

«Rien à y faire»

Bons joueurs alors qu’elle avait appelé à privilégier le contre-projet indirect, la faîtière des hôpitaux H+ «félicite les initiants pour cet important succès politique» et appelle à «davantage de moyens financiers» pour parvenir à «un accroissement du personnel et une amélioration des conditions de travail.» «La balle est maintenant dans le camp du Conseil fédéral», conclut l’association.

«Le Conseil fédéral va dès demain travailler sur la mise en oeuvre de l’initiative et sur comment cela peut se faire. Le Parlement sera impliqué», a assuré Alain Berset lors de la conférence de presse qui a suivi l’annonce des résultats définitifs.

Votre opinion

18 commentaires