Actualisé 09.07.2020 à 13:26

Les Suisses ont repris le tourisme d'achat, mais pas en Italie

Frontières

Migros a constaté un recul de ses ventes dès le premier jour du déconfinement, mais pas au Tessin.

Les frontières tessinoises, comme ici à Ligornetto, avaient été fermées, mais leir réouverture n'a pas fait vu le retour du tourisme d'achat.

Les frontières tessinoises, comme ici à Ligornetto, avaient été fermées, mais leir réouverture n'a pas fait vu le retour du tourisme d'achat.

Les Tessinois sont encore réticents à se rendre en Italie pour leurs achats transfrontaliers, constate le patron de Migros, Fabrice Zumbrunnen, dans une interview accordée jeudi à «NZZ». En revanche, dès le premier jour du déconfinement, les Suisses des autres régions se sont précipités de l'autre côté des frontières. Migros l'a immédiatement ressenti, avec un recul à deux chiffres (en pourcentage) des ventes. Des ventes qui sont à peu près revenues au niveau précédant la crise, précise le directeur général.

Les résultats pour l'exercice 2020 devraient être meilleurs qu'en 2019, grâce à des affaires qualifiées de bonnes dans le secteur de l'alimentaire et du commerce en ligne, avec entre autres un résultat d'exploitation plus solide que l'année précédente et une marge opérationnelle (Ebit) comprise entre 3% et 5%. La réorganisation avec les cessions de Globus, Interio et Depot avait pesé sur le résultat 2019.

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!