Publié

Téléphonie mobileLes Suisses paient toujours 330 millions de trop de roaming

Il y a un an, le National adoptait une motion visant à plafonner les tarifs d'itinérance pour la téléphonie mobile. Mais rien n'a bougé depuis. Bon à Savoir et K-Tipp montent au front.

par
Christine Talos
En vacances, le smartphone s'avère toujours un compagnon fort dispendieux.

En vacances, le smartphone s'avère toujours un compagnon fort dispendieux.

Keystone

Le constat reste le même qu'en septembre 2011: les Suisses paient toujours beaucoup trop, environ 330 millions, aux opérateurs de téléphonie mobile par rapport à leurs voisins européens. Et ce malgré une motion d'Ursula Wyss (PS/BE), largement acceptée au Conseil National il y a un an exactement, qui visait à plafonner les tarifs d'itinérance, à l'image des limites fixées dans l’Union européenne (UE). Mais rien n'a bougé jusqu'ici. Du coup, Bon à Savoir, en Suisse romande, et K-Tipp en Suisse alémanique, montent au front.

Votre opinion