Suisse: Les Suisses parlent toujours plus de langues
Publié

SuisseLes Suisses parlent toujours plus de langues

Le plurilinguisme gagne du terrain dans notre pays: les deux tiers de la population utilisent régulièrement plus d’une langue par semaine. Ce sont les jeunes qui parlent le plus une 2e voire une 3e langue.

par
Christine Talos
Les Suisses sont une large majorité à parler plus d’une langue. 

Les Suisses sont une large majorité à parler plus d’une langue.

OFS

La population suisse devient toujours plus plurilingue. C’est ce que révèle l’Enquête sur la langue, la religion et la culture, réalisée en 2019 pour la 2e fois par l’Office fédéral de la statistique (OFS). Ainsi par rapport à l’enquête précédente de 2014, 68% des résidents helvétiques utilisent plus d’une langue au moins une fois par semaine. Sur l’ensemble de la population, 38% pratiquent régulièrement deux langues, 21% en parlent trois, 6,4% quatre et 1,7% cinq ou plus. Et ils étaient 32% à ne parler qu’une seule langue, contre 36% en 2014.

Sans surprise, c’est au sein la population âgée que l’on est le moins plurilingue. Ainsi chez les plus de 75 ans, 64% des sondés ne parlent qu’une seule langue, soit presque cinq fois plus que chez les 15-24 ans (13%). Le plurilinguisme augmente aussi avec le niveau de formation. Ainsi 76% des diplômés du degré tertiaire utilisent une autre langue que la leur contre 59% des personnes ayant achevé une formation du secondaire II.

Les jeunes sont toujours plus plurilingues

L’enquête relève le fait aussi que ce sont les jeunes qui pratiquent le plus d’autres langues en Suisse. Ainsi ils sont 43% à parler une 2e langue, et près de 33% à en pratiquer trois! Une proportion qui chute avec l’âge puisque 64% des 75% n’en pratiquent qu’une.

Quant aux enfants de moins de 15 ans, 57% vivent dans un ménage où l’on parle le suisse allemand. Viennent ensuite le français (28%), l’allemand (16%) et l’italien (8,8%), l’anglais s’avérant la langue non nationale la plus fréquente (7,5%). Dans l’ensemble de la population, la part des personnes vivant dans un ménage où l’on parle plus d’une langue se monte à 32%.

À la maison, la génération la plus jeune est toutefois en contact avec bien d’autres langues: albanais (6,7%), portugais (4,9%), espagnol (4,9%), bosniaque, croate, monténégrin ou serbe (3,8%), turc (2,8%) et plus de 70 autres. À domicile, 33% des moins de 15 ans sont en contact avec deux langues différentes et 10% d’entre eux même avec trois ou plus.

Statut migratoire important

Il faut dire que le statut migratoire joue un rôle important dans la pratique des langues en Suisse. Car c’est chez les migrants que l’on se montre le plus plurilingue. Ainsi 41% des migrants de la première génération et 49% des migrants de la 2e et 3e génération utilisent régulièrement au moins trois langues, alors que cette part n’atteint que 21% chez les Suisses.

Sans surprise également, l’anglais est la langue non nationale la plus utilisée en Suisse. Quelque 45% de la population suisse le pratiquaient régulièrement contre 41% en 2014. Son utilisation régulière est plus répandue en Suisse alémanique que dans les régions italophone et francophone (46% contre 37% et 43% respectivement). Mais c’est surtout dans les grandes villes comme Genève et Zürich ainsi que dans les régions touristiques qu’il est le plus pratiqué, souligne Fiona Müller, collaboratrice scientifique à l’OFS.

L’anglais a la cote chez les jeunes

L’anglais a aussi la cote chez les jeunes. Quelque 72% des 15-24 ans se servaient en 2019 de l’anglais au moins une fois par semaine pour la communication orale ou écrite, contre 62% en 2014. Un chiffre qui tombe à 59% chez les 25-39 ans et à 22% chez les plus de 65 ans.

L’anglais est aussi la langue que la population souhaite le plus apprendre. Selon l’enquête, une personne sur cinq âgée de 25 ans ou plus apprend une ou plusieurs langues ou améliore ses connaissances linguistiques. Un phénomène plus marqué outre-Sarine puisque 23% des Alémaniques se lancent dans un apprentissage contre 14,6% chez les Romands et 8,8% chez les Italophones.

L’anglais arrive en tête (33,9%) des langues le plus fréquemment apprises, devant l’allemand (15,4%), le français (15%), l’espagnol (11,1%) et l’italien (8,6%. A noter que le suisse allemand n’obtient qu’un petit 3,5%… Les principales raisons qui poussent les gens à apprendre une langue sont d’ordre professionnel (34%), mais elles varient en fonction de la langue. Ainsi les Suisses se mettent à l’espagnol ou l’italien surtout pour les loisirs et les vacances, selon l’enquête.

Langues nationales et dialectes très répandus

Par ailleurs, 76% de la population utilisent régulièrement l’allemand, 65% le suisse allemand, 39% le français, 15% l’italien et 0,9% le romanche. Les langues locales, c’est-à-dire l’allemand et le suisse allemand en Suisse alémanique (97% et 89%), le français en Suisse romande (99%) et l’italien ainsi que des dialectes tessinois ou italo-grison en Suisse italienne (100% et 36%), sont utilisées régulièrement par la majorité des habitants de ces régions.

Enfin une large majorité́ de la population est d’avis qu’il est important de connaître une autre langue nationale (84%) et qu’il faut soutenir les langues nationales pour favoriser la cohésion en Suisse, a indiqué Maik Roth, de la Section Démographie et migration à l’OFS. Ainsi 72% des Suisses allemands, 80% des Romands et 88% des Tessinois soutiennent l’apprentissage d’une 2e langue nationale à l’école.

A noter que l’OFS a présenté ce lundi les premiers résultats de cette Enquête sur les langues basée sur plus de 13’000 personnes interrogées. D’autres devraient suivre ces prochains mois.

Votre opinion

89 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

toujourlecuni

26.01.2021, 16:57

En général, j'aime faire des choses plus agréables avec ma langue que de parler

Père bidon

26.01.2021, 16:50

On va apprendre le Bidon, dialecte du Delaware, et on en prend pour 4 ans

Christine Lamos

26.01.2021, 16:36

À part des articles de l'Afp et de Felley, la pensée unique ne propose plus rien ?