Hockey sur glace: Les Suisses s'imposent face à la Biélorussie
Actualisé

Hockey sur glaceLes Suisses s'imposent face à la Biélorussie

La Nati emmenée à la Slovakia Cup n'a quasi aucune expérience. Ce qui ne l'a pas empêchée d'accéder à la finale du tournoi.

Mauro Jörg (à g.) a marqué le but décisif, vendredi. Il avait déjà été convoqué par le coach national, Patrick Fischer (à dr.), lors de la Deutschland Cup, en novembre dernier.

Mauro Jörg (à g.) a marqué le but décisif, vendredi. Il avait déjà été convoqué par le coach national, Patrick Fischer (à dr.), lors de la Deutschland Cup, en novembre dernier.

Archives, Keystone

L'une des plus inexpérimentées équipe de Suisse de tous les temps disputera la finale du tournoi des 4 nations à Nitra, en Slovaquie, ce samedi. En demi-finales, les jeunes joueurs helvétique se sont imposés 4-2 contre la Biélorussie.

Vendredi, ce fut le triomphe de la jeunesse. De surcroît, la victoire était largement méritée. «Nous avons vu un bon match avec un tempo élevé», se réjouissait le coach national Patrick Fischer. «Nous avons bien commencé la partie mais nous avons manqué notre chance de nous détacher. L'adversaire a pu revenir dans le match mais nous avons su réagir dans la dernière période afin de freiner les Biélorusses.»

Jeu agressif et insoumis

Le rapport de match dressé par l'entraîneur suisse correspond à la réalité. Les jeunes Suisses ont surpris leur adversaire par leur manière de jouer agressive et insoumise. Ainsi, Damien Riat a ouvert la marque après 97'' de jeu seulement.

Julian Schmutz a doublé la mise à la 24e. Ensuite, les Biélorusses ont égalisé en 193''. Au terme de la deuxième pause, les Suisses étaient bien payés avec un 2-2. Les joueurs de l'Est avaient tiré à 18 reprises sur le but du Davosien Gilles Senn contre 11 aux joueurs de Fischer. Les sélectionnés helvétiques ont su faire la différence au cours du dernier tiers-temps. A la 45e minute, ils ont déferlé sur la cage biélorusse pour se créer quatre chances de but en quelques secondes. Gregory Hofmann a ajusté le poteau de près.

Le 3-2 déterminant a été réussi 8 minutes avant le terme de la partie sur un tir du revers de Mauro Jörg. Ce but de l'attaquant davosien fut le seul de l'après-midi, qui n'a pas été réussi par un des onze débutants en équipe nationale A. Le Tessinois a toutefois lui aussi inscrit son premier but à ce niveau.

Le défenseur biennois Dave Sutter a assuré le succès suisse d'un tir de loin dans la cage vide, à 12'' de la sirène finale.

La défense tient bon

«Mise sur la jeunesse et tu ne seras pas déçu.» Sean Simpson l'avait testé en son temps. L'ancien coach de l'équipe de Suisse avait instauré une «semaine du futur» lors de sa première saison pleine à la tête de la sélection helvétique. A l'automne 2010, le Canadien avait ainsi convoqué une majorité d'anciens internationaux juniors. Il avait misé sur quatorze débutants pour disputer la Deutschland-Cup. Après des victoires face au Canada (2-0) et à la Slovaquie (2-1), la Nati avait également joué pour la victoire dans le tournoi.

L'adversaire des Suisses en finale, samedi, que ce soit l'hôte slovaque ou la sélection russe (Russie B) sera plus redoutable que les Biélorusses. Ces derniers alignaient en effet eux aussi une équipe très inexpérimentée. En moyenne, ils étaient même une année et demie plus jeunes que les Suisses.

Il est à attendre que la sélection helvétique se retrouve samedi sous pression sur le plan défensif. En demi-finale, la défense a apporté une grande satisfaction au coach national. Le gardien Gilles Senn a entamé sa carrière internationale avec 21 parades et une victoire. «Et les jeunes défenseurs ont très bien joué avec la bande. Ce n'est pas une évidence car dans les matches internationaux, il souffle un autre vent qu'en Championnat de Suisse», note Patrick Fischer.

(si)

Votre opinion