Curling: Les Suisses tombent en demi-finale

Publié

CurlingLes Suisses tombent en demi-finale

Peter De Cruz et le CC Genève ne seront pas sacrés champions d'Europe à Saint-Gall.

Cette défaite est une immense déception pour une équipe de Suisse qui avait remporté ses huit premiers matches du tour préliminaire.

Cette défaite est une immense déception pour une équipe de Suisse qui avait remporté ses huit premiers matches du tour préliminaire.

Keystone

Les Suisses se sont inclinés 9-8 face à l'Ecosse en demi-finale, laissant à Kyle Smith & Co. l'honneur de défier pour l'or samedi la Suède triple tenante du titre. Valentin Tanner, Peter De Cruz, Claudio Pätz et Benoît Schwarz ont éprouvé d'immenses difficultés à véritablement maîtriser une glace capricieuse face à un adversaire qu'ils avaient déjà largement dominé dans ce tournoi (9-4). Et ce dès les premiers jets, en témoigne le vol de trois pierres (!) par les Ecossais dans le 2e end.

Un retard que les Genevois, sous l'impulsion du métronome Valentin Tanner (lead), ont réussi à combler au terme du 5e end (5-5), donnant l'impression que le vent avait tourné. Mais l'Ecosse, sûre de son jeu toujours aussi spectaculaire privilégiant les take-out, a repris la main et aurait même pu asseoir son succès dans la 8e manche. Il a fallu alors un tout grand Benoît Schwarz pour sauver les meubles voire plus encore, le CC Genève parvenant à voler une pierre pour mener 8-7.

Immense déception

Le quatrième tireur suisse a été moins en veine dans le 10e end - le 9e avait été nul - puisqu'il a complètement manqué son dernier lancer, servant sur un plateau à Smith un coup de deux fatal. Cette défaite est une immense déception pour une équipe de Suisse qui avait remporté ses huit premiers matches du tour préliminaire et ne s'était inclinée que lors de son ultime partie, ce jeudi matin face à la Suède de Niklas Edin, qui peut devenir le premier skip à être sacrée quatre années consécutives.

Le Suédois, un des meilleurs joueurs de la planète, a porté sa formation à un succès aisé face à la Norvège de l'expérimenté Tomas Ulsrud (8-3). Celui-ci, qui n'était pas encore qualifié pour les JO 2018, a peut-être été victime d'un relâchement en se hissant quelques heures plus tôt, difficilement, pour les demi-finales (le critère pour valider son billet à destination de PyeongChang).

Ce sera donc la Novège qui se dressera sur la route de la Suisse vendredi à 19 heures avec, comme enjeu, la médaille de bronze. Cette même médaille que remettent en jeu Peter De Cruz et ses coéquipiers, qui avaient remporté l'argent en 2015 mais qui devront donc encore patienter au moins une année avant d'espérer décrocher l'or.

(ats)

Ton opinion