Prévoyance - Les Suisses voteront sur l’age de la retraite à 66 ans
Publié

PrévoyanceLes Suisses voteront sur l’âge de la retraite à 66 ans

La Chancellerie fédérale a confirmé l’aboutissement de l’initiative sur les rentes déposée par les Jeunes libéraux-radicaux Suisse (JLR). Le texte a récolté 107’000 signatures valables.

Les Jeunes libéraux-radicaux avaient déposé 145’000 signatures à la Chancellerie fédérale mi-juillet.

Les Jeunes libéraux-radicaux avaient déposé 145’000 signatures à la Chancellerie fédérale mi-juillet.

Jeunes PLR

Les Suisses devront bientôt se prononcer sur une augmentation de l’âge de la retraite à 66 ans. La Chancellerie fédérale a validé l’initiative des Jeunes libéraux-radicaux Suisse (JLR). Elle a abouti formellement avec 107’049 signatures valables.

Intitulé «pour une prévoyance vieillesse sûre et pérenne», le texte prévoit de relever l’âge de la retraite par tranches de deux mois jusqu’à 66 ans, ceci tant pour les femmes que pour les hommes. Le moment de quitter le monde du travail sera ensuite lié à l’évolution de l’espérance de vie. La retraite à 66 ans devrait être atteinte en 2032. Sur la base des prévisions démographiques de la Confédération, la retraite à 67 ans arriverait ainsi en 2043 et celle à 68 ans en 2056. L’âge de la retraite devrait être connu cinq ans avant la sortie du monde du travail. La solution des JLR permettrait ainsi de passer 20% de sa vie à la retraite.

«C'est bien connu, le système de prévoyance vieillesse suisse rencontre des difficultés depuis plusieurs années», expliquent les Jeunes PLR dans leur communiqué. Mais les politiciens n’ont pas réussi à proposer une réforme pérenne respectant le contrat intergénérationnel», critiquent-ils.

Pour les JLR, leur proposition s’attaque à la principale raison du déséquilibre financier actuel: l'augmentation constante de l'espérance de vie. «Notre initiative veille à ce que les coûts supplémentaires inévitables résultant de l'allongement de l'espérance de vie soient répartis plus équitablement entre toutes les générations», soulignent-ils.

(cht/comm)

Votre opinion

88 commentaires