08.12.2019 à 15:24

Les Suissesses dominent une coriace Finlande

Unihockey

Dimanche à Neuchâtel, pour son 2e match de poule au championnat du monde féminin, la Suisse a su gérer la pression.

par
Oliver Dufour, Neuchâtel
Brigitte Mischler (à droite) a été la première Suissesse à marquer dimanche.

Brigitte Mischler (à droite) a été la première Suissesse à marquer dimanche.

Keystone

Comme attendu, l’équipe de Suisse a dû livrer une véritable bataille tactique dimanche face à la Finlande.

Après le carton logique réussi face à l’Allemagne la veille (12-1), la Nati, 3e de la hiérarchie mondiale, s’est imposée 7-4 pour son deuxième match de poule de «son» Mondial à Neuchâtel.

Dans une ambiance survoltée à la patinoire du Littoral, les joueuses entraînées par Rolf Kern ont été les premières à débloquer la partie. Après avoir vu les Finlandaises (No 2 mondiales) manquer quelques montagnes devant l’excellente gardienne Lara Heini, dont un tir sur le poteau de Veera Kauppi à la 6e minute, les Suissesses ont sonné la charge. Nathalie Spichiger a d’abord trouvé le poteau (9e), avant que Michelle Wiki n’ajuste la gardienne Krista Nieminen à bout portant.

La première délivrance est venue d’un tir de Wiki sur l’aile gauche, repoussé dans la palette d’une Brigitte Mischler idéalement placée au deuxième poteau.

Enchaînement de buts avant l'inquiétante remontée

Deux minutes plus tard Sereina Ulber ajustait l’angle de la cage d’une belle frappe dans l’axe. Derrière elle, Liesa Liechti récupérait immédiatement la balle, accélérait et logeait un tir en pleine lucarne pour donner deux longueurs d’avance à la Suisse (14e). Après la première pause, Jenna Saario a rapidement réduit la marque en bondissant sur un tir lointain relâché à ses pieds (24e). Mais les Suissesses ont admirablement bien réagi en marquant de la même manière, Wiki reprenant un lancer à mi-terrain de Seraina Ulber (25e) pour faire passer le score à 3-1. Dans la foulée, une offensive suisse bien menée a permis à Isabelle Gerig de servir une parfaite passe en retrait dans l’axe sur Corin Rüttimann, qui n’en demandait pas tant pour faire douter la Finlande (27e). Juste après la mi-match, un contre éclair a vu Rüttimann combiner avec Julia Suter et Nadia Reinard pour donner de l’air au pays hôte (5-1, 32e).

On pensait le match joué lorsque Rüttimann a transformé avec maîtrise un penalty à la 51e minute (6-1), mais c’était compter sans le talent et l’engagement de Finlandaises bien décidées à ne pas se laisser faire.

En cinq minutes, le score est passé à 6-4, grâce à Mia Karjalainen, Oona Kauppi et Mia Vallenius, ces deux dernières marquant à 6 contre 5 après le remplacement de la gardienne Nieminen par une joueuse de champ supplémentaire. Portées par un public bruyant, les Suissesses ont tout de même tenu le choc face à des joueuses nordiques retrouvées. Et c’est finalement dans la cage vide que Margrit Scheidegger a scellé le score à 51’’ de la sirène finale. La Suisse est ainsi bien partie pour terminer premières de la poule A. Elle devra confirmer mardi face à la Pologne (19h30) pour son ultime match avant le tour intermédiaire.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!