19.02.2015 à 17:08

AfghanistanLes talibans seraient prêts à parler paix

Après 13 années de conflit, des sources talibanes parleraient de discussions de paix avec les Américains du Qatar. Une info sitôt démentie par Washington.

Il reste encore aujourd'hui en Afghanistan 12'500 soldats étrangers, en majorité américains.

Il reste encore aujourd'hui en Afghanistan 12'500 soldats étrangers, en majorité américains.

Keystone

Plusieurs cadres talibans afghans ont annoncé ce jeudi 19 février une reprise prochaine de contacts avec les Américains au Qatar en vue de pourparlers de paix.

L'information a été démentie par Washington, qui a affirmé ne rien avoir de prévu «à ce stade».

Certaines sources talibanes évoquaient des discussions dès cette semaine, après plus de 13 ans de conflit. «Les talibans vont parler directement aux Américains au Qatar», notamment «de la présence militaire américaine» en Afghanistan, a déclaré un responsable taliban sous couvert d'anonymat.

Sans les nier, le commandement central des talibans a toutefois pris ses distances avec ces contacts en soulignant que les conditions étaient encore loin d'être réunies pour l'ouverture de véritables négociations.

De hauts responsables de l'armée et de la diplomatie pakistanaises ont de leur côté indiqué que les talibans afghans avaient fait savoir, via l'armée pakistanaise, qu'ils étaient disposés à parler de paix.

«Les Etats-Unis n'ont pas à ce stade de rencontres prévues avec les talibans à Doha», a réagi Bernadette Meehan, porte-parole du Conseil de sécurité nationale.

Plusieurs tentatives infructueuses

Plusieurs tentatives de dialogue entre des talibans et Washington, principal soutien du gouvernement de Kaboul, ont eu lieu ces dernières années, sans résultat faute d'accord notamment sur le retrait total des soldats étrangers du pays réclamé par les rebelles.

Mais l'arrivée au pouvoir l'automne dernier du nouveau président afghan Ashraf Ghani - qui a fait des pourparlers de paix une de ses priorités - et des signes d'ouverture récents de la part des talibans et de l'influent Pakistan voisin laissent espérer un dialogue plus fructueux que par le passé, selon plusieurs sources proches du dossier.

«Nous continuons à soutenir un processus de réconciliation mené par l'Afghanistan dans lequel les talibans et les Afghans engagent des discussions pour arriver à un accord pour résoudre le conflit», a ajouté Bernadette Meehan.

Plus que 12'500 soldats étrangers

Il ne reste plus aujourd'hui en Afghanistan que 12'500 soldats étrangers, en majorité américains. Ils sont chargés en principe d'encadrer et de former les forces afghanes face aux talibans, dont les diverses factions contrôlent une partie du pays.

En 2014, le conflit a continué à faire de plus en plus de morts parmi les civils, selon l'ONU, avec une forte hausse de 22% notamment due à l'intensification des combats au sol alors que l'Otan se préparait à retirer ses troupes du pays.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!