Publié

Salon CeatecLes technologies du futur s'exposent à Tokyo

Une voiture sans chauffeur, des appareils électroménagers volubiles, des TV très haute définition qui font aussi miroirs et autres technologies de pointe tiennent salon cette semaine près de Tokyo.

Ouvert pour cinq jours jusqu’à samedi, le Ceatec, plus grand rendez-vous des technophiles nippons, met cette année en vedette les techniques et produits commodes, peu encombrants, discrets et intelligents.

Voiture sans conducteur

Exemples: la voiture sans conducteur de Nissan, entièrement régie par l’électronique, qui lui permet de capter avec 5 caméras et autant de lasers son environnement extérieur et de s’y mouvoir sans encombres, en respectant les stops et la priorité aux autres véhicules.

«La plupart des accidents sont dus aux erreurs humaines», rappelle Nissan qui en conclut qu’en éliminant en tout ou partie l’intervention de l’homme on supprime du même coup le risque de faute.

Toujours dans le domaine de l’automobile, on remarque cette année chez Toyota une voiturette qui ressemble à une grosse moto couverte, des moyens de radionavigation encore plus précis car tenant compte de l’évolution des conditions du trafic en temps réel, et plusieurs systèmes de recharge sans fil pour les voitures électriques: il suffit de garer le véhicule au-dessus d’une plaque qui communique par en dessous son énergie à la voiture.

Samrtphones en vitrine

Autres vedettes: les technologies pour smartphones et autres appareils nomades. L’opérateur NTT Docomo présente par exemple des systèmes d’interaction nouveaux à base de lunettes-caméras pour traduire en anglais un menu de restaurant écrit en japonais, manipuler des images dans l’espace ou reconnaître un visage et lui associer des informations.

Haut-parleur ultra-plat

Kyocera a de son côté imaginé un haut-parleur ultra-plat à base de céramique fine (sa spécialité) qui entre en résonance et reproduit par vibrations les sons médium et aigus. «Ce type de haut-parleur est déjà intégré dans des TV et on pense en équiper les voitures et les appareils mobiles comme les tablettes et smartphones», a expliqué à l’AFP un ingénieur de Kyocera, Yuuhei Miyauchi.

Ecrans 4K

Sharp, connu d’abord pour ses technologies à cristaux liquides (LCD) basse consommation et haute résolution, a présenté plusieurs nouveaux modèles de téléviseurs au format 4K et écrans à affichage d’une finesse inédite, ainsi qu’une TV qui devient miroir au lieu d’écran noir quand elle est éteinte.

Le format 4K (meilleur que la haute définition) est d’ailleurs très en vue, tous les grands fabricants de TV nippons (Sharp, Sony, Panasonic, Toshiba, etc.) présentant leurs modèles. La chaîne publique NHK franchit quant à elle un pas de plus en présentant le 8K qui sera testé aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016 avec l’espoir de diffuser dans ce format ceux de 2020 à Tokyo.

Sony et Panasonic affichent pour la première fois un modèle 4K à écran organique électroluminescent (OLED) développé en commun, un domaine dans lequel ils sont sérieusement concurrencés voire devancés par les sud-coréens Samsung et LG. Au stand Sharp, le visiteur croise aussi des robots-aspirateurs pour professionnels, prototypes d’engins destinés à faire seuls le ménage la nuit dans les gares où bureaux, ainsi qu’un nettoyeur automatique de panneaux solaires, une tâche difficile et ingrate mais indispensable, ou encore des appareils électroménagers qui parlent pour réclamer d’être nettoyés ou expliquer comment ils fonctionnent.

Télécommande de cuisine

Dans le genre pratique, Murata a imaginé une sorte de télécommande de cuisine à 30 boutons auquel on assigne un aliment: quand il n’y en a plus dans le réfrigérateur, on appuie sur le bouton et le produit en question s’ajoute automatiquement à une liste de courses à consulter ensuite le moment venu avec son smartphone.

Le Ceatec, visité chaque année par quelque 200'000 personnes, accueille cette fois près de 600 exposants sur le thème des «technologies intelligentes qui feront les modes de vie et la société de demain».

Electronique médicale

Ce thème reflète une approche de plus en plus sociale des technologies, avec un intérêt marqué des groupes nippons pour l’électronique médicale.

Sharp a par exemple développé un siège futuriste sur lequel le patient s’assied pour que soient simultanément mesurés sa masse corporelle, sa tension artérielle, son pouls, afin de lui prodiguer immédiatement des conseils d’amélioration de condition physique.

NEC, lui, a conçu un système transportable d’analyse génétique (ADN), de la taille d’une imprimante, pensé pour la reconnaissance de corps lors des catastrophes naturelles ou lors des enquêtes criminelles.

(afp/SK)

Votre opinion