13.10.2020 à 10:23

ValaisLes terrasses à Sion pourront être couvertes durant l’hiver

Le Conseil municipal de Sion a décidé d’autoriser les établissements publics à poser une tente sur leur terrasse pour une durée de trois mois afin de soutenir la consommation face à la crise du Covid-19.

La mesure adoptée par la ville de Sion permet la mise en place d’une seule tente par terrasse dont l’usage est réservé au service à table. (Photo d’illustration)

La mesure adoptée par la ville de Sion permet la mise en place d’une seule tente par terrasse dont l’usage est réservé au service à table. (Photo d’illustration)

KEYSTONE

Pour faire face à la crise liée au coronavirus, la ville de Sion a décidé d’autoriser les établissements publics à poser une tente sur leur terrasse pour une durée de trois mois. Il étend également les possibilités de chauffage des terrasses non couvertes.

Il s’agit «d’une mesure exceptionnelle et qui répond aussi bien aux besoins des exploitants que ceux de leurs clients», souligne mardi Philippe Varone, président de Sion, cité dans un communiqué de la ville. L’autorisation couvre une durée de trois mois, à partir de la date de délivrance du permis.

Dans le détail, cette mesure permet la mise en place d’une seule tente par terrasse dont l’usage est réservé au service à table. L’horaire de fermeture est fixé à minuit. Les chalets ou les constructions en dur sont interdits.

Selon les dispositions cantonales, note le communiqué, seules les chaufferettes à pellets sont autorisées pour le chauffage des terrasses. La Fédération des communes valaisannes a parallèlement adressé au canton une demande d’assouplissement de ces règles afin de faciliter l’exploitation des terrasses en hiver pour la durée de l’épidémie. Une démarche soutenue par la ville de Sion qui a d’ores et déjà décidé de ne pas limiter le nombre des chaufferettes qui pourront être utilisées sur des terrasses non couvertes.

D’autres initiatives

La semaine dernière, Genève avait pris une mesure similaire en autorisant la prolongation des terrasses extérieures des restaurants jusqu’à la fin février 2021 alors qu’elles doivent être retirées le 31 octobre en temps normal.

Nyon a décidé d’autoriser la prolongation des extensions de terrasses et la mise en place de dispositifs légers de protection contre les intempéries. Quant à Berne, la ville a annoncé prendre à sa charge 50% des coûts pour l’acquisition de coussins chauffants pour inciter les clients à consommer en plein air.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!