Poste: Les tests de livraison de courrier par robot terminés

Publié

PosteLes tests de livraison de courrier par robot terminés

A l'exception de quelques petites difficultés, les tests sont concluants, selon la Poste suisse.

Quatre robots roulaient dans Berne, Köniz (BE), Biberist (SO) et Zuchwil (SO) depuis septembre.

Quatre robots roulaient dans Berne, Köniz (BE), Biberist (SO) et Zuchwil (SO) depuis septembre.

La Poste suisse a terminé la phase de test des robots autonomes pour la livraison de certaines marchandises. A l'exception de quelques petites difficultés, les tests étaient concluants. Une utilisation commerciale ne devrait pas intervenir avant trois ans.

Il n'y a eu aucun incident lors des 200 livraisons effectuées par ces robots de 30 kilogrammes, à dit à l'ats le porte-parole de La Poste Olivier Flüeler, confirmant un article de la Berner Zeitung.

Quatre robots du concepteur estonien-britannique Starship Technologies roulaient dans Berne, Köniz (BE), Biberist (SO) et Zuchwil (SO) depuis septembre. Ils ont parcouru environ 1000 kilomètres à une vitesse de 6km/h. Ces automates à roulettes étaient accompagnés et surveillés en continu par une personne d'assistance.

Quelques petits problèmes ont été constatés durant la phase de test, comme des pneus trop rapidement usés, continue M. Flüeler. Les marches ou les trottoirs trop élevés se sont également avérés être des obstacles difficiles à franchir.

Les tests doivent maintenant être évalués en détail. Ces petits robots sont adaptés pour des livraisons sur de courtes distances, comme les livraisons de repas ou le transport de médicaments, mais pas pour l'envoi en masse de paquets, estime le porte-parole.

Dans la logistique existante

Se pose aussi la question de l'intégration des robots dans la logistique existante, par exemple dans le service de livraison. La Poste veut observer le développement de véhicules robotisés chez d'autres développeurs dans les années à venir.

Mais avant les robots, La Poste utilisera des drones. En octobre 2015, La Poste avait fait savoir qu'elle voulait utiliser ces engins à titre commercial dès le premier semestre 2017. Les livraisons sont prévues entre partenaires commerciaux dans les branches de la pharma et de la santé.

(ats)

Ton opinion