Coronavirus - Les tests rapides détectent aussi les variants
Publié

CoronavirusLes tests rapides détectent aussi les variants

Une étude genevoise montre que les outils de diagnostic disponibles en Europe sont également efficaces avec les mutations du virus. Reste le variant Delta à tester.

par
Michel Pralong
Neuf tests antigéniques disponibles en Europe ont été mis à l’épreuve.

Neuf tests antigéniques disponibles en Europe ont été mis à l’épreuve.

Getty Images

Les tests antigéniques rapides sont efficaces pour détecter une infection au coronavirus, cela a été démontré. Du moins avec la première souche du virus. Mais la majorité des études cliniques ont été réalisées avant l’apparition des variants «préoccupants» ou «à suivre». Ces tests sont-ils aussi efficaces avec eux? C’est ce qu’a voulu savoir une équipe de chercheurs genevois.

Ils ont donc… testé des tests. «Nous avons étudié la sensibilité analytique de neuf tests antigéniques disponibles dans le commerce au niveau européen», nous explique Meriem Bekliz, auteur principale de l’étude parue dans «The Lancet» et collaboratrice scientifique au Centre des maladies virales émergentes des HUG. Ils les ont essayés avec le variant Alpha (ex-britannique), qui a causé la deuxième vague de coronavirus, mais aussi avec Bêta (Afrique du Sud) et Gamma (Brésil) qui sont considérés comme préoccupants par l’OMS. Y a été ajouté le variant Zeta, détecté au Brésil en janvier dernier et qui est pour l’instant classé comme «à suivre». Le variant Delta, qui est en train de s’imposer dans le monde, fait l’objet, lui, d’une étude en cours.

Des résultats rassurants

Les résultats sont «rassurants», comme le mentionne l’étude, réalisée en étroite collaboration avec FIND, fondation basée à Genève et qui collabore avec l’OMS pour renforcer les outils de diagnostic. «Notamment pour les tests antigéniques de Roche ou Abbot, qu’utilisent aujourd’hui la plupart des centres de dépistages et pharmacies. Ils ont des performances satisfaisantes».

Cette étude a été réalisée avec des virus cultivés, ce qui ne remplace pas complètement des tests cliniques qu’il serait donc bon d’effectuer. Reste qu’elle montre qu’on peut avoir une certaine confiance en ces tests rapides. Espérons que le travail mené sur le variant Delta soit aussi concluant.

Votre opinion