Tour de France: Les tops et les flops de la première semaine
Publié

Tour de FranceLes tops et les flops de la première semaine

Les coups de théâtre se sont multipliés tout au long de la première semaine du Tour de France. En voici quelques-uns.

1 / 55
Chris Froome (au centre), sacré pour la 4e fois  sur les Champs-Élysées. Ses deux suivants, le Colombien Rigoberto Uran et le Français Romain Bardet, ont pris place sur le podium de cette 104e édition. (Dimanche 23 juillet 2017)

Chris Froome (au centre), sacré pour la 4e fois sur les Champs-Élysées. Ses deux suivants, le Colombien Rigoberto Uran et le Français Romain Bardet, ont pris place sur le podium de cette 104e édition. (Dimanche 23 juillet 2017)

AFP
AFP
Le Néerlandais Dylan Groenewegen (Lotto NL) a remporté la 21e étape sur les Champs-Elysées . (Dimanche 23 juillet 2017)

Le Néerlandais Dylan Groenewegen (Lotto NL) a remporté la 21e étape sur les Champs-Elysées . (Dimanche 23 juillet 2017)

AFP

Les tops:

Chris Froome (GBR/Sky): l'Anglais a marqué des points sur la route vers une quatrième victoire finale. Mais il a perdu son lieutenant, Geraint Thomas, et son équipe, certes puissante, n'est pas apparue aussi souveraine que lors de ses deux premiers succès (2013 et 2015). Attention cependant au coup d'épaule dans les virages...

Fabio Aru (ITA/Astana): avec une victoire d'étape (La Planche des Belles Filles) et la deuxième place au classement, le champion d'Italie a réussi la première phase. Avec l'avantage d'avoir son coéquipier danois Jakob Fuglsang en embuscade. Mais son attaque sur l'incident mécanique survenu à Froome dimanche peut laisser des traces.

Romain Bardet (FRA/AG2R La Mondiale): objectif atteint pour l'Auvergnat, bien qu'il n'ait pu conclure comme il l'espérait dans l'étape de Chambéry. Le deuxième du Tour 2016, qui n'en finit pas de progresser, mène sa course à la perfection. Les clignotants sont au vert pour lui et son équipe.

Dan Martin (IRL/Quick-Step): sans faire de bruit, le très discret Irlandais répond toujours présent dans les moments chauds de la course. Seule la chute de Richie Porte qui l'a fauché dimanche dans la descente du Mont du Chat le prive d'une place près du podium.

Les flops:

Peter Sagan (SVK/Bora): pour la première fois depuis qu'il s'aligne au départ en 2012, le champion du monde aux allures de rock-star a dû quitter le Tour avant le terme. Une faute dans le sprint de Vittel, au lendemain de son succès de Longwy, a amené le jury à prononcer son exclusion.

Alberto Contador (ESP/Trek): le poids des ans semble accabler le «Pistolero», dix ans après la première de ses deux victoires dans le Tour. «J'espérais mieux», a reconnu le Madrilène, à qui il reste la possibilité d'enflammer le Tour et peser sur la course.

Nairo Quintana (COL/Movistar): s'il est parvenu à limiter la casse dans le Mont du Chat, le «Condor» a accusé la fatigue du Giro (2e au classement final). Comme une nouvelle preuve de la difficulté à doubler les deux grands tours et d'être compétitif à chaque fois au plus haut niveau.

Richie Porte (AUS/BMC): l'Australien avait misé sa saison sur le Tour, il l'a quitté en ambulance. Après un début poussif, il était en train de justifier son statut de rival privilégié de Froome. Jusqu'à son erreur de trajectoire dans la descente du Mont du Chat, un exercice qui n'est pas son point fort.

Les tweets du TDF

(afp/jsa)

Votre opinion