Actualisé 29.07.2019 à 05:48

Les tops et les flops du Paléo Festival

Bilan

Qui a confirmé, qui a déçu, qui a surpris? Voici les moments forts de la 44e édition vus par «Le Matin».

par
Laurent Flückiger et Fabio Dell'Anna
1 / 14
Angèle, vendredi: on a rarement vu pareille foule en début de soirée devant la Grande Scène. Un an après le Club Tent, pour son passage en tête d'affiche, la jeune Belge a assuré.

Angèle, vendredi: on a rarement vu pareille foule en début de soirée devant la Grande Scène. Un an après le Club Tent, pour son passage en tête d'affiche, la jeune Belge a assuré.

Paleo / Nicolas Patault
The Cure, jeudi: deux heures de tubes sans interruption, avec même un Robert Smith souriant et dansant (un peu) sur la fin.

The Cure, jeudi: deux heures de tubes sans interruption, avec même un Robert Smith souriant et dansant (un peu) sur la fin.

Keystone
Twenty One Pilots, mardi: le duo a mélangé tous les styles, nous laissant parfois dubitatifs. Cependant, la mise en scène était dingue!

Twenty One Pilots, mardi: le duo a mélangé tous les styles, nous laissant parfois dubitatifs. Cependant, la mise en scène était dingue!

KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Après la clôture du Paléo Festival, voici le moment de faire le bilan de ces six jours de concerts. Angèle, The Cure ou -M- font partie des nos coups de cœur. Mais tous les artistes n'ont pas convaincu. Découvrez nos tops et nos flops dans la galerie ci-dessus.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!