Taxe de séjour  - Les touristes payent sept fois plus cher à Montreux qu’à Zoug
Publié

Taxe de séjour Les touristes payent sept fois plus cher à Montreux qu’à Zoug

En Suisse, le montant moyen de la taxe de séjour pour une personne adulte ressort à 3,75 francs par nuit. Un chiffre qui masque de grandes disparités régionales.

À Montreux, un touriste adulte paye 7 francs par nuit en taxe de séjour.

À Montreux, un touriste adulte paye 7 francs par nuit en taxe de séjour.

AFP

En matière de taxe de séjour, c’est la jungle. Tels sont les résultats d’une analyse Comparis. Dans les communes valaisannes de Saas-Fee et de Saas-Almagell ainsi qu’à Montreux, dans le canton de Vaud, la taxe est fixée à 7 francs par nuit. C’est plus de sept fois plus cher qu’à Zoug, où elle est établie à 95 centimes. Le comparateur en ligne comparis.ch a comparé les taxes de séjour perçues dans les 80 communes les plus fréquentées par les touristes selon le nombre de nuitées qui y sont passées. En Suisse, le montant moyen de cette taxe pour une personne adulte ressort à 3,75 francs par nuit. Mais ce chiffre masque de grandes disparités régionales.

Comment est-ce possible? Le montant de la taxe est fixé par les communes. Or, «les élus locaux n’ont guère à se soucier de leur clientèle pour fixer la taxe de séjour puisque au bout du compte, ce sont les touristes qui s’en acquittent», déclare Leo Hug, expert Taxes et prélèvements chez Comparis.

De grands écarts au sein d’un même canton

Les disparités sont fortes y compris au sein d’un seul et même canton. Les touristes en visite à Coire, dans le canton des Grisons, ne déboursent que 2,35 francs par nuit au titre de la taxe de séjour, contre 2,70 francs à Scuol et plus du double à Klosters-Serneus, à savoir 5,50 francs. À Davos, la taxe grimpe même à 5,90 francs. Ainsi, pour un séjour d’une semaine à Davos, une famille de quatre personnes sans enfants en bas âge doit prévoir un budget de 165 francs rien qu’au titre de cette taxe, contre 76 francs pour un séjour à Scuol.

Certes, les communes n’affichent pas toutes le même niveau de prestations. Mais même entre celles où ce niveau est comparable, les écarts sont considérables en ce qui concerne le montant de la taxe de séjour. Ainsi, à Saas-Fee et Saas-Almagell, il est tout juste trois fois plus important qu’à Coire, quand bien même les trois communes proposent des tarifs réduits pour l’utilisation des transports publics et de leurs remontées mécaniques.

Les recettes issues de la taxe de séjour servent au financement de l’offre touristique locale. Nombreuses sont les communes qui fournissent une «carte d’hôte» aux personnes qui en sont redevables. Cette carte les fait bénéficier de tarifs préférentiels, voire de la gratuité pour l’accès aux remontées mécaniques, au musée local, à la piscine ou aux transports publics locaux. Mais quid des touristes de passage qui n’en font aucun usage? L’analyse Comparis montre que ces personnes restent malgré tout assujetties à cette taxe, et ce dans toutes les communes.

(comm/pmi)

Votre opinion

9 commentaires