Suisse – «Les trains des CFF n’ont presque jamais été aussi à l’heure»
Publié

Suisse«Les trains des CFF n’ont presque jamais été aussi à l’heure»

En 2021, 91,6% des trains de trafic voyageurs «sont arrivés à l’heure à leur gare de destination, soit avec moins de trois minutes de retard».

La majorité des trains a été ponctuelle en 2021.

La majorité des trains a été ponctuelle en 2021.

AFP

Les CFF ont publié ce jeudi leur rapport «Ponctualité 2021» et l’année passée, «91,6% des trains du trafic voyageurs sont arrivés à l’heure à leur gare de destination, soit avec moins de trois minutes de retard», annonce un communiqué de presse. C’est plus que la valeur cible (90,5%). Ils ont aussi mesuré la ponctualité des correspondances et «98,9% des voyageurs ont obtenu leur correspondance (la valeur cible était de 98,8%)».

Pour expliquer «les bonnes valeurs de ponctualité» enregistrées l’année dernière, les CFF évoquent différentes raisons: «La meilleure planification des chantiers et la répartition équilibrée des travaux sur toute l’année; moins de dérangements aux installations et au matériel roulant proportionnellement aux trains-kilomètres et la baisse du nombre de voyageurs en raison de la pandémie de coronavirus».

Le record de ponctualité des CFF a été atteint en 2020 (92,6%).

Le record de ponctualité des CFF a été atteint en 2020 (92,6%).

CFF

Concernant les retards, les CFF évoquent «une accumulation de raisons: «des travaux de construction et de maintenance d’envergure, des libérations de voie retardées ainsi qu’un manque de réserves prévues par l’horaire, une situation tendue en termes de ressources concernant les mécaniciens de locomotives, les dérangements au matériel roulant et aux installations ainsi que les intempéries».

Différences selon les régions et les saisons

Les CFF notent des différences selon les saisons et les régions. En 2021, le mois de novembre a été marqué par une «ponctualité inférieure à la moyenne». Une situation qui s’explique par le climat humide et froid. Et «sur l’année entière, la situation en matière de ponctualité a été difficile en Suisse romande», reconnaissent les CFF qui ajoutent encore que la ponctualité du trafic marchandises n’a pas non plus été satisfaisante: «En 2021, elle a atteint 91% chez CFF Cargo Suisse, soit deux pour cent en dessous de la valeur cible.»

Au vu de ce constat, les CFF soulignent que «le principal défi concerne l’horaire qui n’est jamais suffisamment robuste». Il ne correspond plus au contexte actuel: en vingt ans, le nombre de passagers a augmenté et donc les temps de montée et descente sont plus longs. Un autre défi est la hausse des travaux de construction prévus dans les prochaines années.

Des éléments qui poussent les CFF à travailler «à l’amélioration de l’horaire, à sa plus grande fiabilité et au développement du trafic ferroviaire. Créer plus de réserves devient essentiel», conclut le communiqué.

Mesures de la ponctualité

Pour leurs statistiques, les CFF se sont penchés sur la ponctualité des trains et celles de correspondances. Pour la première, «tout train qui arrive à destination avec moins de trois minutes de retard est considéré comme ponctuel», explique le communiqué. Et pour la seconde, les CFF «tiennent compte du fait que certaines voyageuses et certains voyageurs manquent des correspondances parce qu’un train a moins de trois minutes de retard et qu’il est donc considéré comme étant à l’heure».

(comm/aze)

Votre opinion

11 commentaires