Publié

InondationsLes travaux de nettoyage ont commencé dans les Balkans

Des milliers de secouristes nettoient la boue et les dégâts causés par les pires inondations qui ont frappé les Balkans depuis un siècle. Une partie des quelque 150'000 personnes évacuées retournent progressivement dans leurs foyers.

1 / 26
Les forces armées de Bosnie utilisent leur canot pour évacuer et venir en aide aux habitants de Bosanski Samac (21 mai)

Les forces armées de Bosnie utilisent leur canot pour évacuer et venir en aide aux habitants de Bosanski Samac (21 mai)

AFP
James Blunt a relayé sur sa page Facebook le numéro de compte en banque sur lequel il est possible d'envoyer de l'aide et écrit: «Mes pensées sont avec la Serbie en ces moments difficiles». (Mercredi 21 mai 2014)

James Blunt a relayé sur sa page Facebook le numéro de compte en banque sur lequel il est possible d'envoyer de l'aide et écrit: «Mes pensées sont avec la Serbie en ces moments difficiles». (Mercredi 21 mai 2014)

AFP
«Nous vous supplions cher amis d'aider la Bosnie et la Serbie», ont écrit Thierry Henry, l'ancien emblématique buteur de l'équipe de France et d'Arsenal et sa compagne Andrea Rajacic, une Serbe de Bosnie, alors que dans les deux pays les intempéries ont affecté plus d'1,6 million de personnes et fait une cinquantaine de morts. (Mercredi 21 mai 2014)

«Nous vous supplions cher amis d'aider la Bosnie et la Serbie», ont écrit Thierry Henry, l'ancien emblématique buteur de l'équipe de France et d'Arsenal et sa compagne Andrea Rajacic, une Serbe de Bosnie, alors que dans les deux pays les intempéries ont affecté plus d'1,6 million de personnes et fait une cinquantaine de morts. (Mercredi 21 mai 2014)

AFP

De nouvelles pluies étaient toutefois annoncées pour la fin de la semaine. «Les précipitations ne devraient pas être très importantes, mais la terre dans ces endroits ne peut plus recevoir une seule goutte d'eau et il y a un grand risque de nouveaux mouvements du sol», a déclaré un météorologue, Ibrahim Hadzismajlovic.

Les inondations ont fait 51 morts et des dizaines de milliers de sinistrés. En Serbie, elles ont touché une quarantaine de municipalités soit 1,6 million de personnes. En Bosnie, un quart des 3,8 millions d'habitants sont concernés et restent privés d'eau potable.

Entreprises touchées

Les dégâts ont touché les infrastructures, notamment routières et énergétiques. Ils représentent un fardeau supplémentaire pour les économies déjà fragiles des pays de la région.

Le Premier ministre serbe Aleksandar Vucic a évalué les pertes de la Serbie à des centaines de millions d'euros, tout comme la Bosnie. La Croatie parle dans de premières estimations d'environ 70 millions d'euros de pertes.

«L'activité économique va reculer de 30% dans le pays», a déploré Ahmet Egrlic, président de la Chambre de commerce extérieure de Bosnie.

Plan d'action contre les mines

Par ailleurs, des représentants des agences de déminage des trois pays devaient se réunir vendredi à Spacva, en Croatie. Ils devaient élaborer un plan d'action pour gérer le déplacement de nombreux champs de mines par les flots.

Selon des chiffres officiels, rien qu'en Bosnie, depuis la fin de la guerre intercommunautaire de 1992-95, plus de 120'000 mines restent disséminées dans le pays et 70% des zones touchées par les inondations sont susceptibles d«être minées.

Handicap International a également diligenté une équipe sur place pour évaluer les besoins et examiner les modalités d«une intervention.

La Suisse envoie du matériel de secours

La Suisse va envoyer du matériel de premier secours dans les zones sinistrées, notamment des appareils destinés au traitement et à la distribution d'eau potable. Les équipes du Corps suisse d'aide humanitaire (CSA), détachées en Serbie et en Bosnie depuis le début de la semaine, vont elles recevoir des renforts.

La direction de l'intervention de l'Aide humanitaire de la Confédération a décidé d'envoyer en Serbie et en Bosnie du matériel de premier secours destiné à donner de l'eau potable. Deux modules de distribution d'eau et une installation de nettoyage des puits devaient être expédiés dès vendredi dans chacun des deux pays.

Un seul module de distribution d'eau permet de préparer de l'eau potable pour au moins 10'000 personnes, a précisé le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans un communiqué. L'installation de nettoyage des puits permettra de désinfecter les sources d«eau polluée.

Le matériel est actuellement chargé sur des camions et sera acheminé par voie terrestre vers les régions sinistrées. L«acheminement prendra environ deux jours.

Outre cette livraison de matériel, l'Aide humanitaire va renforcer les deux équipes d'experts détachées lundi en Serbie et en Bosnie pour évaluer les formes d'assistance requises pour la gestion de l«eau et des substances polluantes.

Dimanche, le CSA enverra des experts supplémentaires dans les Balkans. L'envoi en parallèle d'autres laboratoires mobiles en Bosnie pour procéder à des analyses bactériologiques est en train d'être examiné.

Immédiatement après la catastrophe, la Direction du développement et de la coopération (DDC) avait débloqué 500'000 francs à titre de mesure d'urgence. Une partie de cette somme soutient les activités déployées par Caritas en Bosnie ainsi que par la Croix-Rouge serbe. La Suisse apportera aussi son assistance lors du processus de reconstruction.

Un hélicoptère de transport de l'Armée suisse est également sur place.

(ats)

Ton opinion