Tennis: Les travaux d'Hercule de Viki Golubic

Publié

TennisLes travaux d'Hercule de Viki Golubic

Vingt heures après sa victoire au challenger d'Indian Wells, Viktorija Golubic repart à l'assaut de son tournoi WTA. Dans quel état?

par
Mathieu Aeschmann

Viktorija Golubic (WTA 82) n'aura pas eu vraiment le temps d'apprécier la plus belle semaine de sa carrière depuis son titre à Gstaad en 2016. Victorieuse du très relevé challenger d'Indian Wells dimanche après-midi, la Zurichoise remonte sur le pont dans une poignée de minutes sur les mêmes courts. Dans le désert californien, les qualifications du «grand tournoi» suivent en effet directement les finales de son «petit frère».

Dans quel état «Viki» va-t-elle se présenter face à la Tchèque Marie Bouzkova (ce soir vers 21h)? La question mérite d'être posée tant elle a laissé des forces dans le formidable combat mené en finale face à l'Américaine Jennifer Brady (3-6, 7-5, 6-3 en sauvant une balle de match). Elle renvoie naturellement à une autre interrogation, plus dérangeante: pourquoi le vainqueur des «Oracle Challengers» ne remporte-t-il pas une wild card pour le «grand tournoi» (Premier chez les femmes et Masters 1000 chez les hommes); ce qui permettrait aux lauréats de surfer sur la confiance accumulée durant la semaine?

La question est d'autant plus dérangeante que le compte Twitter officiel du tournoi annonçait, hier en pleine finale, Jennifer Brady à «un set d'une wild card pour le BNP Paribas Open». Or vingt heures plus tard, Jennifer Brady a perdu les deux sets suivants de la finale face à Golubic mais peut se reposer tranquillement en attendant le tirage au sort du «grand tableau». Malgré la défaite, c'est en effet l'Américaine qui a reçu la dernière wild card. Cherchez l'erreur.

Moralité: pour Viktorija Golubic comme pour tous ceux qui militent dans les tournois de «deuxième catégorie», rien n'est jamais gagné ni offert. Souhaitons donc à la Zurichoise de trouver encore un peu de force pour continuer sa belle série californienne. Avec ou sans wild card.

Ton opinion