Actualisé

Attaque de TunisLes Tunisiens de Suisse se rassemblent à Genève

Des dizaines de personnes se sont réunies à Genève samedi pour dénoncer l'attaque du musée du Bardo à Tunis.

1 / 7
Des dizaines de personnes se sont réunies à Genève samedi pour dénoncer l'attaque du musée du Bardo à Tunis. (21 mars 2015)

Des dizaines de personnes se sont réunies à Genève samedi pour dénoncer l'attaque du musée du Bardo à Tunis. (21 mars 2015)

Keystone
Les manifestants se sont réunis devant la poste du Mont-Blanc à l'appel de l'association des Tunisiennes et des Tunisiens de Suisse et de l'association Le Pont Genève. (21 mars 2015)

Les manifestants se sont réunis devant la poste du Mont-Blanc à l'appel de l'association des Tunisiennes et des Tunisiens de Suisse et de l'association Le Pont Genève. (21 mars 2015)

Keystone
Près de 80 personnes se sont rassemblées sous la pluie à Genève pour dénoncer l'attaque terroriste commise mercredi au musée du Bardo à Tunis. (21 mars 2015)

Près de 80 personnes se sont rassemblées sous la pluie à Genève pour dénoncer l'attaque terroriste commise mercredi au musée du Bardo à Tunis. (21 mars 2015)

Keystone

Près de 80 personnes se sont rassemblées ce samedi après-midi sous la pluie à Genève pour dénoncer l'attaque terroriste commise mercredi au musée du Bardo à Tunis. Drapés de drapeaux tunisiens, ils ont dit non à l'obscurantisme qui mène à ces actes barbares.

«Je suis Bardo. Vive la Tunisie», pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants. Ils se sont réunis devant la poste du Mont-Blanc à l'appel de l'association des Tunisiennes et des Tunisiens de Suisse et de l'association Le Pont Genève qui développe des projets sociaux et culturels en Tunisie.

«Vive la Tunisie!»

«Nous restons déterminés à lutter contre le terrorisme. Ils ne nous font pas peur», a déclaré l'un des organisateurs face à la foule. Les manifestants ont exprimé leur solidarité envers les proches des victimes. Ils ont ensuite chanté l'hymne national tunisien. Ils se sont dispersés après avoir scandé «Vive la Tunisie!».

Les associations ont aussi appelé à soutenir la Tunisie dans cette période de transition démocratique. Elles ont encouragé les participants au Forum social mondial qui débute mardi à Tunis à ne pas renoncer à leur voyage. L'attaque revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) a coûté la vie à 20 touristes étrangers et un Tunisien.

(ats)

Votre opinion