ONU-Syrie: Les USA sont «prêts à dégainer» à nouveau
Actualisé

ONU-SyrieLes USA sont «prêts à dégainer» à nouveau

Après les frappes occidentales menées en Syrie, le Conseil de sécurité se réunit en urgence. Moscou veut faire voter son projet de résolution.

1 / 150
Amnesty International a accusé lundi le régime syrien et son allié russe de «crimes de guerre», après avoir documenté 18 attaques menées au cours de l'année passée contre des écoles et des centres médicaux du nord-ouest de la Syrie. (10 mai 2020)

Amnesty International a accusé lundi le régime syrien et son allié russe de «crimes de guerre», après avoir documenté 18 attaques menées au cours de l'année passée contre des écoles et des centres médicaux du nord-ouest de la Syrie. (10 mai 2020)

AFP
Les batteries antiaériennes syriennes ont intercepté lundi des frappes israéliennes dans le nord du pays, a affirmé l'agence de presse officielle Sana. (4 mai 2020 - Image d'archive)

Les batteries antiaériennes syriennes ont intercepté lundi des frappes israéliennes dans le nord du pays, a affirmé l'agence de presse officielle Sana. (4 mai 2020 - Image d'archive)

AFP
Des hélicoptères «israéliens» ont tiré des missiles sur le Sud de la Syrie, ont indiqué les médias étatiques syriens dans la nuit de jeudi à vendredi. (1er mai 2020)

Des hélicoptères «israéliens» ont tiré des missiles sur le Sud de la Syrie, ont indiqué les médias étatiques syriens dans la nuit de jeudi à vendredi. (1er mai 2020)

AFP

Le Conseil de sécurité de l'ONU a commencé samedi une réunion en urgence consacrée à la Syrie, à la demande de la Russie qui réclame une condamnation des frappes occidentales contre le régime de Bachar el-Assad.

A l'ouverture des débats, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé de son côté les membres du Conseil de sécurité à «agir en accord avec la Charte des Nations unies et dans le cadre du droit international» lorsqu'il est question de «paix et sécurité».

Les Etats-Unis sont «prêts à dégainer» à nouveau en cas de nouvelle attaque chimique en Syrie, a assuré samedi l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley. Elle a réaffirmé que son pays était dans son droit pour mener des attaques aériennes en Syrie.

Projet de résolution russe

La Russie demande au Conseil de sécurité de voter sur son projet de résolution, a déclaré l'ambassadeur russe à l'ONU, Vassily Nebenzia. Ce projet de cinq paragraphes, qui a peu de chances de recueillir les neuf voix nécessaires à son adoption, fait part d'une «grande inquiétude» face à «l'agression» contre un Etat souverain, qui viole, selon Moscou, «le droit international et la Charte des Nations unies».

(AFP)

Votre opinion