Publié

InsoliteLes vaches nazies finissent en saucisses

Un éleveur britannique qui avait importé des vaches issues de la recherche scientifique nazie a dû se résoudre à les faire abattre car elles étaient trop agressives.

par
Lematin.ch
Derek Gow, fermier du Devon, a dû faire abattre sept de ses treize «vaches nazies».

Derek Gow, fermier du Devon, a dû faire abattre sept de ses treize «vaches nazies».

Derek Gow, agriculteur à Lifton, dans le Devon, avait importé treize vaches de la race Heck, modifiée génétiquement par les zoologistes allemands Heinz et Lutz Heck. Le rêve d'Adolf Hitler était de ramener à la vie les légendaires aurochs, des bovidés agressifs avec de larges cornes qui se sont éteints au XVIe siècle. Les chercheurs avaient pour cela combiné des taureaux de combat espagnols avec des vaches des Highland, de Corse et de Camargue.

La plupart de ces vaches ont disparu à la fin de la Seconde Guerre mondial mais certaines ont survécu. Derek Gow, qui s'intéresse à la conservation des espèces mais pas du tout au nazisme, précise-t-il, en a reçu un cheptel depuis la Belgique en 2009.

Mais à force de subir les attaques de ses animaux, il a dû se résoudre à les faire abattre. «Elles essayaient d'encorner n'importe qui dès qu'on avait le dos tourné, c'était devenu ingérable», raconte l'agriculteur au Daily Mail. Leur viande sera mise en vente sous la forme de saucisses «très goûtues» précise-t-il.

Ton opinion