Actualisé

Politique«Les valeurs chrétiennes font partie de l’identité suisse»

Le président du PDC, Gerhard Pfister, avait lancé le débat. Et visiblement, les Suisses acquiescent sur la composante chrétienne de leur identité.

par
Fabian Muhieddine
URS FLUEELER, Keystone

Comment peut-on définir l’identité suisse? Il y a quelques semaines Gerhard Pfister, le président du PDC, donnait sa définition. Il insistait avant tout sur les «valeurs chrétiennes» de la Suisse et le fait que l’islam n’y avait pas sa place, «n’appartenait» pas à la Suisse. Il fait ainsi référence à un célèbre discours d’Angela Merkel: la chancelière allemande a effectivement dit que «l’islam appartenait à l’Allemagne». Le débat politique est donc lancé. Christian Levrat, président du PS, a rétorqué, notamment sur les ondes de la RTS. En substance, pour lui, ce sont les valeurs de la démocratie suisse qui doivent primer, ce d’autant plus que la Confédération moderne s’est construite après la Guerre du Sonderbund, une guerre de religion. Et les Suisses que disent-ils sur leur propre identité?

En fonctions des valeurs

Un sondage exclusif, effectué pour le «Matin Dimanche» et la SonntagsZeitung, révèle que pour 80% des Suisses les valeurs chrétiennes font partie de l’identité suisse. Le oui à cette première question est massif. Surtout chez les militants PDC (plus de 90% de oui), talonnés par les militants UDC (89%) et PLR (85%). A gauche, le score du oui reste très haut, avec 68% de réponses positives à l’appartenance des valeurs chrétiennes dans l’identité suisse pour la base du PS et 67% pour les Verts. «La question était générale et les sondés ont visiblement répondu en fonction des valeurs culturelles. Si la question était plus spécifique sur les valeurs religieuses, les pourcentages auraient été bien plus bas», explique Fabio Wasserfallen, l’un des politologues qui a pondéré les résultats du sondage.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

Votre opinion