Publié

Primes excessivesLes Vaudois recevront 119 francs, les Genevois 79 francs

L'OFSP a calculé les montants remboursés en 2015 en raison des primes maladie excessives. Ces sommes seront perçues en juin.

Les bénéficiaires d'une réduction de primes ont aussi droit à cette ristourne.

Les bénéficiaires d'une réduction de primes ont aussi droit à cette ristourne.

Archives, Keystone

Après avoir payé pendant des années des primes maladie excessives, les Vaudois, les Genevois et les Fribourgeois recevront en juin la monnaie de leur pièce. La ristourne atteindra respectivement 119,70 francs, 79 francs et 22,40 francs. La somme sera réduite de la prime ou versée séparément par les assureurs.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a désormais calculé les montants remboursés en 2015. En profiteront aussi les Tessinois (82,90 francs), les Thurgoviens (65,90), les Zurichois (50,80), les Appenzellois des Rhodes-intérieures (28,45), les Zougois (18,30) et les Grisons (70 centimes).

Les bénéficiaires d'une réduction de primes ont aussi droit à cette ristourne. Les cantons pourront toutefois retrancher le montant de la réduction des primes, sauf pour les bénéficiaires de prestations complémentaires, a précisé jeudi l'OFSP.

Treize cantons à la caisse

Les 254,7 millions qui seront remboursés cette année proviennent de deux sources. La Confédération versera 88,7 millions. Les 166 millions restant proviennent du supplément mensuel prélevé chez les assurés des cantons ayant payé des primes trop basses par le passé.

Pour 2015, la facture annuelle s'élèvera à 62,50 dans onze cantons (BE, LU, UR, OW, NW, GL, SO, BL, SH, AR et JU). Le supplément se limitera à 56,40 francs en Valais et à 9 francs à St-Gall. Les Neuchâtelois, les Schwyzois, les Bâlois de la Ville et les Argoviens sont épargnés.

Plan sur trois ans

Le remboursement des primes excessives se déroule sur trois ans et portera au total sur 800 millions, ce qui ne permettra de compenser que la moitié des 1,6 milliard de francs payés en trop entre 1996 et 2013.

La Confédération, pointée du doigt pour avoir laissé la situation s'enliser pendant des années, paiera 266 millions, en trois tranches annuelles. Le reste de la facture sera partagé à part égales entre les assureurs et les assurés domiciliés dans des cantons ayant payé des primes trop basses.

Mais, quel que soit le canton, certains pourraient faire grise mine. Les 266 millions à charge des caisses, et devant être acquittés d'ici fin 2016, ne seront en effet pas tous puisés dans les réserves.

Les assureurs pourront tout aussi bien se retourner vers les assurés, et leur soutirer un supplément unique. La somme totale due par les assureurs correspond à 33 francs par assuré.

(ats)

Votre opinion