11.08.2012 à 23:00

Made in ValaisLes vendeurs d’abricots affirment être victimes d’une cabale

Le canton a ouvert la chasse aux abricots étrangers vendus dans les kiosques au bord des routes. «Mais nous ne vendons que des abricots et autres produits 100% valaisans», répondent les marchands.

von
Dominique Botti
Lawrence, vendeur au bord de la route non loin de Sierre, le confirme, ses fruits viennent bien du Valais.

Lawrence, vendeur au bord de la route non loin de Sierre, le confirme, ses fruits viennent bien du Valais.

www.sebanex.com - Sébastien Anex

Les vendeurs d’abricots au bord des routes valaisannes n’en peuvent plus. «Mais puisque je vous dis que mes fruits sont 100% du canton», jure Alina qui tient son kiosque à deux pas de Loèche. Pour preuve, la marchande exhibe fièrement une facture de livraison qui mentionne la provenance de la marchandise. Alina et les autres s’estiment victimes d’une cabale injustifiée lancée avant-hier par le canton. Le chef du Département de l’économie, Jean-Michel Cina, a annoncé en effet l’ouverture de la chasse aux abricots étrangers. Selon les autorités, certains responsables de kiosques à fruits manquent de transparence. Ils décorent leur étalage et leurs produits avec les couleurs valaisannes. Alors que certains sont parfois étrangers et que leur origine n’est pas ou peu mentionnée. Cette démarche tromperait le client qui pense acheter indigène. Et surtout elle nuirait à la qualité et à la notoriété des produits de la marque Valais.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!