22.10.2014 à 09:44

Les ventes de British American Tobacco sont en baisse

Cigarettes

British American Tobacco a fait état d'une accélération du recul de ses ventes sur les neuf premiers mois de son exercice.

ARCHIVES, Keystone

British American Tobacco a souffert de taux de change défavorables et de la faible croissance en Europe.

L'annonce fait chuter ce mercredi 22 octobre l'action à la Bourse de Londres et, après les résultats décevants d'autres fabricants de produits de grande consommation comme Reckitt Benckiser, Coca-Cola , Heineken ou Nestlé, confirme que les consommateurs réduisent leurs dépenses au quotidien en matière de tabac, de bière, de chocolat ou de médicaments.

Le fabricant des cigarettes Pall Mall et Dunhill a annoncé avoir vendu 495 milliards de cigarettes sur les neuf mois au 30 septembre, un chiffre en baisse de 1% qui fait suite à un recul de 0,4% sur les six premiers mois de l'exercice. La baisse des ventes a notamment concerné la Russie, le Vietnam, le Brésil, la Pologne et le Canada, a précisé BAT.

Ralentissement du marché

Pour James Edwardes Jones, analyste chez RBC Capital Markets, ce chiffre implique une baisse plus forte que prévu de 2,2% sur le seul troisième trimestre.

«Cela semble confirmer notre inquiétude que le ralentissement du marché européen, induit par la situation économique, se propage maintenant aux marchés émergents», relève-t-il dans une note de recherche.

Le marché mondial des cigarettes devrait se contracter cette année, pénalisé à la fois par la situation financière des consommateurs et par les campagnes de santé publique qui poussent nombre de fumeurs à arrêter ou à passer à la cigarette électronique.

Nouvelle année de croissance

«L'environnement de marché reste difficile en raison des pressions persistantes sur le revenu disponible des consommateurs dans le monde et de la lenteur de la reprise en Europe de l'Ouest», indique BAT dans son communiqué de résultats.

Pour autant, le groupe se dit bien parti pour réaliser «une nouvelle année de croissance solide des résultats à taux de change constants.» Le chiffre d'affaires des neuf premiers mois a reculé de 9,6% mais, hors effet de change, il progresse de 2,4%.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!