Publié

Année 2011Les ventes de Nestlé Suisse restent dans le positif

La filiale nationale du géant alimentaire vaudois a réussi à augmenter ses ventes d'un peu moins de 1% l'an dernier.

Eugenio Simioni, directeur général.

Eugenio Simioni, directeur général.

Keystone

Nestlé Suisse est parvenu à maintenir ses positions dans un marché de détail en contraction. La filiale nationale du géant alimentaire vaudois a réussi à augmenter ses ventes d'un peu moins de 1% l'an dernier, a indiqué jeudi le directeur général Eugenio Simioni.

«La Suisse est le seul pays européen où le commerce de détail a décliné à la fois en valeur et en volume en 2011», a souligné devant la presse le patron de l'entité suisse en marge de l'assemblée générale du groupe Nestlé à Lausanne. Eugenio Simioni a notamment pointé la force du franc et le tourisme d'achats.

Le chiffre d'affaires en Suisse a atteint 1,8 milliard de francs, en très légère croissance donc, avec des gains de parts de marché pour presque toutes les marques. La météo pluvieuse de juillet a plombé les ventes de glaces et d'eau minérale. Cailler a en revanche réussi à grignoter des parts de marché dans les tablettes.

La cherté du franc reste un souci pour Nestlé Suisse. «Nous exportons les deux tiers de la production de nos dix usines dans les pays de la zone euro. Même à 1,20 franc pour un euro, cela nous pose un problème de compétitivité», a relevé Eugenio Simioni.

Gains de productivité

L'entreprise tente de compenser en appliquant son «programme d'amélioration continue». La crise du franc fort a absorbé les gains de productivité des trois dernières années, a regretté le directeur général.

Nestlé Suisse a en outre réduit certains assortiments pour gagner en efficacité, et revus certains processus industriels. «Il n'est pas question d'augmenter le temps de travail des employés», a toutefois assuré Eugenio Simioni.

La plupart des innovations introduites sur le marché helvétique sont développées et produites en Suisse, a-t-il encore souligné. «Signe de l'importance de la Suisse comme place de recherche», quatre entités seront inaugurés en 2012, dont deux extensions de centres de recherches existants à Vers-chez-les-Blanc (VD) et à Konolfingen (BE).

Succès à Broc (FR)

Enfin, le directeur général de Nestlé Suisse s'est félicité du succès de la Maison Cailler à Broc (FR). Elle a reçu en 2011 350'500 visiteurs, ce qui en fait la première attraction touristique de Suisse romande. En 2010, la fabrique de chocolat était encore deuxième derrière le Château de Chillon (VD).

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!