Statistiques – Les ventes de voitures neuves s’effondrent en Suisse
Publié

StatistiquesLes ventes de voitures neuves s’effondrent en Suisse

Le marché des autos sortant de l’usine s’est contracté de 27 % par rapport à 2019. Les voitures neuves électriques ont en revanche le vent en poupe.

par
comm-mem
La crise des voitures neuves s’accroît.

La crise des voitures neuves s’accroît.

AFP

Moins 28%. C’est la chute vertigineuse de la vente de voitures neuves survenue entre octobre 2020 – une année déjà pas brillante – et octobre 2021. Voilà pour la Suisse. Mais ailleurs en Europe, c’est pire: moins 36% en Italie, moins 35% en Allemagne et en Belgique.

«La crise du marché des voitures neuves s'accroît», déclare Olivier Mange, partenaire chez EY, leader dans le domaine des services de l’audit, de la fiscalité, des transactions et du conseil, qui publie son étude statistique ce jeudi. Par conséquent, le marché des véhicules d’occasion est désormais la bulle d’oxygène du secteur automobile.

Embellie pour les voitures neuves électriques

Les voitures électriques ou hybrides affichent en revanche une meilleure santé. En Suisse, les véhicules électriques ont connu une embellie dans les ventes de 79%, depuis le début de l’année, suivant ainsi le marché d’Europe occidentale qui, dans le même temps, a vu ses ventes augmenter de 94%. Par contre, en Suisse, la dynamique de croissance des hybrides rechargeables a considérablement ralenti, de 82% de janvier à octobre, pour atteindre seulement deux pour cent en octobre.

Néanmoins, la part de marché des voitures neuves électrifiées a atteint un nouveau record: 22,1 pour cent de toutes les voitures particulières nouvellement immatriculées sur les cinq principaux marchés d’Europe occidentale étaient soit des voitures électriques (12,7 pour cent), soit des hybrides rechargeables (9,4 pour cent).

La pénurie de composants

Les principaux marchés marquent tous un fort recul en octobre: l’Italie a affiché une chute de 35,7%, l’Allemagne 34,9%, la France 30,7% et l’Espagne 20,5%. La Pologne recule de 22%, la Belgique de 35,3% et les Pays-Bas de 23,7%. Près de l’UE, le Royaume-Uni a aussi enregistré une chute de 24,6%. L’Association des constructeurs européens attribue cette chute des ventes à «l’effet de la pénurie de semi-conducteurs»: «En Allemagne, en France, en Espagne, les usines automobiles ont enchaîné les journées de fermeture.»

Votre opinion

2 commentaires