Publié

smartphonesLes Verts exigent des appareils plus équitables

Les Verts remettent la compresse pour favoriser la production d'ordinateurs et autres smartphones plus équitables, durables et moins énergivores.

AFP

Les Verts remettent la compresse pour favoriser la production d'ordinateurs et autres smartphones plus équitables, durables et moins énergivores. Au moyen d'interventions parlementaires, ils exigent des mesures de la part du Conseil fédéral. Leur initiative populaire «pour une économie verte» est toujours en suspens.

L'essor des technologies de l'information et de la communication est considérable, a constaté la conseillère nationale vaudoise Adèle Thorens lundi lors d'une conférence de presse. Question impact écologique et social, ce secteur n'est pourtant pas à la pointe du progrès.

L'industrie concentre ses efforts sur l'efficacité énergétique des appareils, mais néglige leur impact écologique sur l'ensemble du cycle de vie, de plus en plus bref. La production d'un PC nécessite cinq fois plus de ressources que son utilisation, a noté l'ex-conseiller d'Etat vaudois François Marthaler, lui-même recyclé en fabricant d'ordinateurs durables.

Pour le Parti écologiste, le Conseil fédéral a identifié le problème posé par la durabilité lacunaire des nouvelles technologies, mais «ses réponses se font attendre». Une nouvelle révolution industrielle s'amorce, la Suisse ne doit pas rater le train du futur, a jugé le conseiller national zurichois Balthasar Glättli.

Prolonger la durée

Les Verts réclament des mesures pour prolonger la durée de vie des ordinateurs et autres téléphones mobiles. Dans une motion, ils exigent que la garantie légale sur les appareils soit étendue aussi aux fabricants, et non aux seuls commerçants. Il faudrait en outre renverser le fardeau de la preuve afin que le consommateur ne soit plus obligé de prouver qu'il n'a pas endommagé le produit.

Dans une autre motion, le parti appelle le gouvernement à veiller à ce que les achats de matériel électronique par l'Administration fédérale intègrent des critères non seulement environnementaux, mais aussi sociaux. A l'instar du «Fairphone», l'offre d'appareils électroniques durables ne cesse de croître, d'après Mme Thorens.

Votation en 2015?

Les Verts aimeraient aussi des mesures pour rendre les centres de stockages des données numériques moins énergivores, ainsi que des accords sectoriels en faveur d'une électronique plus équitable et durable.

Le Conseil fédéral devrait transmettre prochainement au Parlement son contre-projet pour combattre l'initiative en faveur d'une économie verte. La version mise en consultation a été critiquée de toutes parts. Les Verts espèrent une votation populaire en 2015.

Leur texte demande de revenir à une économie circulaire où les ressources sont utilisées, recyclées, réutilisées, réparées et partagées. D'ici 2050, la Suisse devrait réduire son empreinte écologique à une seule planète au lieu de trois.

(ats)

Votre opinion