Publié

Canton du ValaisLes Verts lancent deux candidates au Conseil d’Etat

Brigitte Wolf et Magali Di Marco tenteront d’être élues au Conseil d’Etat valaisan en 2021. Elles feront liste commune avec le PS.

Les Verts feront liste commune avec les socialistes pour la course au Conseil d'Etat valaisan.

Les Verts feront liste commune avec les socialistes pour la course au Conseil d'Etat valaisan.

Les Verts Valais

Il faudra compter avec les Verts! Le parti a lancé lundi les candidatures de Brigitte Wolf et Magali Di Marco pour l’élection au Conseil d’Etat valaisan en 2021. Elles feront liste commune avec le PS, a finalement décidé la base partagée sur la question.

La centaine de membres virtuellement réunis lundi ont désigné les deux femmes, l’une du Haut-Valais et l’autre du Chablais pour défendre leurs couleurs au côté du candidat socialiste, le Saviésan Mathias Reynard. La décision de partir ou non sur une liste commune a cristallisé le débat.

Lors de l’assemblée, certains ont plaidé pour que les Verts «poursuivent leur émancipation» et défendent «leur identité propre». D’autres ont rappelé les bons résultats du ticket rose-vert lors des élections pour les Etats en 2019, y voyant même «une liste parfaite», soulignant la présence des trois régions valaisannes et de femmes.

Après des échanges animés, la volonté d’assurer la présence de la gauche à l’exécutif a remporté les faveurs de la base par 63 oui, 42 non et 4 abstentions.

Leurs parcours

Originaire des Grisons mais installée depuis 25 ans en Valais, Brigitte Wolf, 53 ans, habite à Bitsch. Biologiste de formation, elle s’engage pour le climat, l’égalité homme-femme, la mobilité respectueuse de l’environnement et la gestion durable des ressources. «Je veux donner une voix aux Verts, aux femmes et au Haut-Valais», a-t-elle lancé durant la visioconférence.

Agée de 49 ans, Magali Di Marco a été médaillée de bronze en triathlon aux Jeux olympiques de Sydney en l’an 2000. Elle s’est lancée en politique pour les fédérales de 2019. «Ma candidature peut surprendre, mais j’y crois. J’aime le sport, la nature et les défis», a appuyé celle qui habite Troistorrents, disant vouloir offrir une alternative aux électeurs.

En mars 2021

Le premier tour de l’élection au Conseil d’Etat aura lieu le 7 mars 2021 et s’annonce d’ores et déjà combatif: le PDC souhaite garder la majorité au gouvernement, le PS compte bien maintenir son fauteuil, tout comme le PLR. Mais il faudra faire avec l’UDC bien décidée à revenir aux affaires et l’appétit des Verts qui s’aiguise.

Dans le détail, le PDC du Valais romand lance dans la course le sortant Christophe Darbellay et Serge Gaudin. Le candidat haut-valaisan sera prochainement désigné officiellement, mais la candidature de Roberto Schmidt, élu au gouvernement en 2017, ne devrait pas faire un pli.

Le PLR a adoubé début septembre Frédéric Favre qui compte bien conserver le siège sur lequel il s’est assis en 2017. L’UDC du Haut a lancé au début du mois le conseiller national Franz Ruppen qui s’est retiré simultanément de la présidence de la section, affirmant «vouloir se concentrer sur l’élection au gouvernement et défendre le deuxième siège germanophone».

(ats/nxp)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!