Suisse: Les Verts pour un tournant écologique après la crise

Publié

SuisseLes Verts pour un tournant écologique après la crise

Face aux bouleversements induits par la pandémie, le groupe parlementaire des Verts veut débloquer des fonds pour des mesures durables, sociales et locales.

Les Verts réclament un tournant écologique après la crise du coronavirus.

Les Verts réclament un tournant écologique après la crise du coronavirus.

Keystone

Le groupe parlementaire des Verts soutient un programme d'impulsion pour un tournant écologique. Les Verts veulent affecter plusieurs milliards de francs à des mesures destinées à permettre aux structures et secteurs touchés par la pandémie de devenir plus résilients.

Cela devrait donner une orientation plus sociale, écologiquement durable et respectueuse du climat au changement structurel accéléré par la crise du COVID-19. Le groupe parlementaire des Verts s'est vu mercredi pour la troisième fois en visioconférence.

Renforcer le local

Ce programme d'impulsion vise à renforcer les circuits économiques régionaux ainsi que la protection du climat et de l'environnement, créant ainsi des emplois et une valeur ajoutée au niveau local, soulignent les écologistes.

Le groupe parlementaire des Verts a également entamé mercredi la préparation de la session extraordinaire et des commissions se réunissant en amont. Les Verts défendent dans la Commission de l'économie et des redevances (CER) un soutien pour les indépendants indirectement touchés, un allègement net des loyers des locaux commerciaux, des scénarios solides de sortie du confinement, appuyés sur des bases scientifiques et le lancement d'un programme de relance écologique.

Dans la Commission de la science, de l'éducation et de la culture (CSEC), les Verts préconisent que les élèves déjà défavorisés ne le soient pas encore davantage, des aides financières pour les crèches, un soutien accru à la culture, au sport ainsi qu'aux artistes.

Enfin dans la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique (CSSS), les écologistes s'engagent pour le respect des temps de repos du personnel soignant, une meilleure protection du personnel du commerce de détail, l'accès aux soins, également pour les sans-papiers.

Dans cette commission, ils demandent encore de renforcer la lutte contre la violence domestique et ne veulent entendre parler d'aucune augmentation des primes d'assurance maladie en raison du Covid-19.

Les Jeunes Verts veulent un RBI

Les Jeunes Verts défendent eux l'introduction d'un revenu de base inconditionnel. Ils considèrent que le RBI est la réponse aux conséquences de la crise du coronavirus et ont remis mercredi au Conseil fédéral une pétition allant dans ce sens, signée par 33'000 personnes.

Les travailleurs indépendants et les personnes qui sont employées dans le cadre de relations de travail non réglementées ne sont pas suffisamment protégés, estiment-ils. «Il est injuste de privatiser les profits lorsque l'économie est en plein essor et en même temps de collectiviser les pertes en temps de crise», déclare Oleg Gafner, co-président des Jeunes Vert-e-s Suisse.

(ats)

Ton opinion