violences domestiques - Les victimes consultent davantage les services d’aide
Publié

violences domestiquesLes victimes consultent davantage les services d’aide

En 2020, les consultations auprès des centres LAVI ont augmenté de 5%. Mais les montants accordés en réparation aux victimes ont baissé, révèle lundi l’OFS.

En 2020, les centres d’aide aux victimes LAVI ont enregistré en Suisse plus de 40’000 consultations, dont les trois quarts émanaient de femmes.

En 2020, les centres d’aide aux victimes LAVI ont enregistré en Suisse plus de 40’000 consultations, dont les trois quarts émanaient de femmes.

DR

En 2020, les centres d’aide aux victimes LAVI en Suisse enregistraient 43’263 consultations au total. Par rapport à l’année précédente, cela représente une augmentation de 5%. En revanche, avec un total de 5,3 millions de francs accordés aux victimes ou à leurs proches, les indemnisations ou réparations morales ont baissé de 22%, révèle la Statistique de l’aide aux victimes publiés lundi.

Selon les chiffres de l’Office fédéral de la statistique (OFS), la grande majorité des victimes ou proches de victimes recensés en 2020 étaient de sexe féminin (73%). Une victime ou un proche de victime sur cinq était mineur au moment de la consultation (18%) et un peu plus de la moitié était de nationalité suisse (52%).

Près de la moitié des cas (48%) concernaient des infractions de lésions corporelles et de voies de fait. Et dans 29% des cas, des infractions contre l’intégrité sexuelle ont été mentionnées en consultation. À noter que plusieurs infractions différentes peuvent être évoquées pour une seule consultation.

Proche auteur des violences dans un cas sur deux

La personne conseillée a indiqué dans 55% des cas que l’auteur(e) présumé(e) de l’infraction était le partenaire ou l’ex-partenaire (16’363 cas) ou un autre membre de la famille ou de la parenté de la victime (7391 cas).

Deux tiers des 1030 requêtes d’indemnisation, de provisions sur indemnisation ou de réparations morales enregistrées en 2020 ont été acceptées. La totalité des indemnisations versées par les cantons s’élève à plus de 1,4 million de francs et à plus de 3,9 millions de francs pour les réparations morales.

Une nouvelle consultation pour les victimes en Valais

L’Unité de médecine des violences (UMV) propose depuis lundi des consultations spécialisées aux victimes. Cette nouvelle structure permet de leur garantir un espace d’écoute, un examen clinique et de les orienter dans le réseau valaisan de soutien aux victimes (Centre LAVI, structure d’hébergement d’urgence, police, Centres médico-sociaux, etc.). La consultation reçoit les jeunes et les adultes à partir de 16 ans qui sont victimes de violences physiques ou psychologiques, que cela soit dans leur couple, au sein de leur famille, sur leur lieu de travail ou de formation, ou encore sur la voie publique. Les bénéficiaires sont pris en charge par une infirmière spécialisée, en français ou en allemand. Les personnes parlant une autre langue pourront bénéficier de l’appui d’un traducteur mis gratuitement à disposition. La consultation est confidentielle et gratuite pour les victimes. Adresse: rue Saint-Charles 14, à Sierre. Pour toute question et prise de rendez-vous, l’UMV est atteignable au 027 603 63 70. comm/egr

(comm/egr)

Votre opinion