Tournant énergétique: Les voitures électriques font toujours la course en tête en Suisse

Publié

Tournant énergétiqueLes voitures électriques font toujours la course en tête en Suisse

Alors que le nombre de nouveaux véhicules diesel chute de près de 20% en 2021, l’électrique connaît une progression à deux chiffres.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

20min/Matthias Spicher

Même si le marché de l’automobile tousse encore un peu après deux ans de pandémie et de pénurie de composants électroniques, l’attrait pour les véhicules électriques continue de progresser en Suisse. Le nombre de voitures de tourisme nouvellement mises en circulation, 243’000, a augmenté d’environ 2% l’année dernière, communique jeudi l’Office fédéral de l’énergie (OFEN). «Cela reste toutefois nettement inférieur aux valeurs de 2019», commente-t-il.

La part des véhicules de tourisme électriques rechargeables, y compris les hybrides, dans le parc des véhicules neufs a nettement augmenté en 2021 pour s’établir à 22,5% (2020: 14,4%). La part des véhicules diesel a, quant à elle, de nouveau considérablement diminué pour atteindre 17,4% (2020: 23,9%).

En revanche, en 2021, toutes les catégories de véhicules ont clairement manqué leur objectif en matière d’émissions de CO₂, note l’OFEN. La valeur cible pour les voitures de tourisme a été dépassée de près de 12 g, un dépassement toutefois deux fois moins élevé qu’un an auparavant. Pour les véhicules utilitaires légers, la valeur cible a été dépassée d’environ 30 g, ce qui est plus ou moins dans le même ordre de grandeur que l’année précédente. 

Les sanctions font moins recette

Les montants perçus en 2021 à titre de sanction liée aux réglementations sur les émissions de CO₂ ont généré des recettes nettes d’environ 36 millions de francs, contre146,7 millions de francs en 2020. Pour Auto-Suisse, l’association des importateurs officiels d’automobiles, cette baisse du montant total des sanctions «témoigne des grandes réussites» des importateurs à renforcer leurs efforts pour lutter contre les émissions de CO₂. Vu la croissance enregistrée dans le domaine des véhicules électriques, Auto-Suisse demande désormais de «mettre rapidement en place l’infrastructure de recharge nécessaire et garantir un approvisionnement sûr et fiable en électricité pauvre en CO.

(Comm/jba)

Ton opinion

5 commentaires