Tourisme: Les voyages en Thaïlande annulés gratuitement

Publié

TourismeLes voyages en Thaïlande annulés gratuitement

Suite aux attaques de jeudi, Kuoni et Hotelplan ont mis en place une offre pour les voyageurs en Suisse.

1 / 15
La sécurité a été renforcée dans les deux aéroports de Bangkok après que la police ait découvert qu'un groupe non identifié avait planifié des attaques dans la capitale thaïlandaise entre les 25 et 30 octobre. (11 octobre 2016)

La sécurité a été renforcée dans les deux aéroports de Bangkok après que la police ait découvert qu'un groupe non identifié avait planifié des attaques dans la capitale thaïlandaise entre les 25 et 30 octobre. (11 octobre 2016)

AFP
Une nouvelle explosion a eu lieu près d'un hôtel dans la station balnéaire de Pattani. (Mardi 23 août 2016, image d'archive)

Une nouvelle explosion a eu lieu près d'un hôtel dans la station balnéaire de Pattani. (Mardi 23 août 2016, image d'archive)

Keystone
La police thaïlandaise disculpe finalement les 15 suspects arrêtés par l'armée, contredisant ainsi cet organe de l'Etat. (vendredi 19 août 2016)

La police thaïlandaise disculpe finalement les 15 suspects arrêtés par l'armée, contredisant ainsi cet organe de l'Etat. (vendredi 19 août 2016)

AFP

Les agences de voyages Hotelplan Suisse ainsi que Kuoni Suisse proposent à leurs clients de modifier ou d'annuler gratuitement leurs vacances en Thaïlande, suite aux récentes attaques. L'offre est valable pour les voyageurs ayant une date de départ jusqu'au 15 août.

Actuellement, 111 touristes ayant réservé leur voyage avec Hotelplan se trouvent en Thaïlande, a déclaré une porte-parole de l'agence vendredi. Parmi eux, 21 résidaient à Phuket et six à Hua Hin.

C'est dans ces lieux ainsi que dans d'autres villes que les attaques ont été perpétrées jeudi et vendredi. Le bilan se porte à quatre morts et des dizaines de blessés.

Victimes thaïlandaises

Quant à Kuoni Suisse, il précise que plusieurs dizaines de ses clients se trouvent à l'heure actuelle en Thaïlande. Selon les deux voyagistes, il n'existe pas d'indications selon lesquelles certains de leurs vacanciers auraient été blessés.

Presque tous ont pu être contactés. Ces indications ont été confirmées par le Département fédéral des affaires étrangères à Berne (DFAE).

Selon les données officielles, les victimes sont toutes de nationalité thaïlandaise. Quant au bilan des blessés, il fait état de trois Allemands, trois Néerlandais, trois Italiens et d'une Autrichienne. Les attaques n'ont toujours pas été revendiquées.

(ats)

Ton opinion