10.11.2020 à 09:28

FootballMaradona sortira de l’hôpital avant la fin de la semaine

L’ancien légendaire No 10 argentin est prêt pour sa convalescence. Son médecin a indiqué qu’il pourrait quitter prochainement l’hôpital, pour s’installer dans une résidence au nord de Buenos Aires, proche de l’une de ses filles.

Les messages de soutien recouvrent les murs et les trottoirs de la clinique d’Olivos.

Les messages de soutien recouvrent les murs et les trottoirs de la clinique d’Olivos.

Keystone

L’état de santé de la légende du football Diego Maradona, toujours hospitalisé après son opération d’un hématome sous-dural, évolue favorablement, a affirmé lundi soir son médecin personnel.

Le Dr Luque, qui est également neurochirurgien, a précisé mardi que «la santé actuelle de Maradona est bonne» et qu’«il est prêt à quitter l’hôpital» sans toutefois préciser de date de sortie qui pourrait toutefois s'effectuer avant la fin de semaine.

Le champion du monde 1986 avait été hospitalisé lundi à La Plata, à 60 km au sud de Buenos Aires, en raison d’une anémie et de déshydratation. Des examens avaient révélé la présence d’un hématome sous-dural, une poche de sang formée sous la boîte crânienne. Il avait alors été transféré à la clinique privée Olivos, dans la commune du même nom.

Une convalescence au nord de Buenos Aires

Diego Maradona devrait effectuer sa convalescence dans une résidence au nord de Buenos Aires, auprès de ses filles. «En ce qui concerne sa sortie de l’hôpital, une décision que je ne peux pas partager pour le moment a été prise», a déclaré le Dr Lepoldo Luque interrogé par la radio argentine, La Red. «Nous en discutons avec la famille» et «tout est en accord pour que (la convalescence) se fasse dans une maison, dans le quartier Nordelta», à 30 km au nord de Buenos Aires.

S’il s’installe à Nordelta, Maradona, 60 ans, sera proche de Gianinna, l’une des deux filles qu’il a eues avec Claudia Villafane, son ex-femme dont il a divorcé en 2003 après 27 ans de vie commune.

«L’idée est que Diego soit entouré par les personnes qui lui sont les plus proches car ce sont les liens qui pourront l’aider à se rétablir, en plus du suivi psychologique et médical», a déclaré à la presse Carlos Diaz, psychologue et membre de l’équipe médicale qui le soigne à la clinique privée Olivos, dans la commune du même nom.

«Nous évaluons les détails pour voir quelles mesures prendre, mais ce qui est clair, c’est que le traitement vient de commencer et que nous devons le poursuivre», a-t-il ajouté.

Ses actes de violence ont disparu

Le Dr Luque a précisé que le célèbre numéro 10 argentin continuait à manifester son désir de quitter la clinique mais ne le faisait plus de manière agressive comme il l’avait fait après l’opération. Un comportement que les médecins ont assimilé à un syndrome d’abstinence.

Selon le médecin, ce syndrome d’abstinence «est lié à l’alcool, pas aux drogues».

«Ce n’est pas un gros consommateur mais c’est un ensemble, avec les médicaments qu’il prend», a-t-il expliqué, insistant qu’un des principaux problèmes de Maradona est sa difficulté à s’endormir.

«Aujourd’hui, Diego demande qu’est-ce qu’il fait là alors qu’il se sent déjà bien, mais il n’est plus le Diego violent», a raconté le Dr Luque.

La vie de Diego Maradona a été rythmée par de nombreux problèmes de santé, dont certains liés aux excès en tous genres qui l’ont parfois fait flirter avec la mort.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé