29.04.2013 à 15:39

Letta supprime les salaires des ministres-parlementaires

Italie

Le nouveau chef du gouvernement italien a annoncé lundi la suppression des salaires des ministres qui touchent déjà une indemnité en tant que parlementaires.

Enrico Letta à la Chambre des députés.

Enrico Letta à la Chambre des députés.

Keystone

Enrico Letta a aussi précisé qu'il partirait si ses réformes échouent d'ici 18 mois.

Pour restituer de la crédibilité à la politique, «il faut repartir de la décence, de la sobriété, des scrupules, et de la banalité d'une gestion de bon père de famille», a précisé Enrico Letta au sujet de cette suppression de salaires ministériels.

Le nouveau chef du gouvernement est en outre revenu sur le financement public des partis politiques, affirmant que celui-ci sera «révolutionné», sans préciser comment et sans annoncer son abolition.

Enrico Letta a par ailleurs indiqué qu'il oeuvrerait à la suppression définitive des provinces, dans le même objectif de réduction des dépenses publiques. Son prédécesseur Mario Monti avait déjà arrêté le principe d'une suppression d'une bonne partie des provinces.

Réforme de la loi électorale

Enrico Letta a par ailleurs annoncé que la loi électorale tant décriée dans la Péninsule serait réformée d'ici le prochain scrutin national. Selon lui, la nouvelle loi apportera des garanties pour renforcer la stabilité de l'exécutif gouvernemental.

Le nouveau chef du gouvernement italien a aussi annoncé qu'en cas d'absence de succès de ses réformes dans les 18 prochains mois, il en tirerait les conséquences et partirait.

«La seule issue possible est le succès. Dans 18 mois, je vérifierai si les réformes arrivent à bon port. Si en revanche tout s'enlise, j'en tirerai les conséquences», a-t-il affirmé à la Chambre des députés.

(ats/afp)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!