Coronavirus - L’Euro aurait engendré une hausse de cas chez les hommes

Actualisé

CoronavirusL’Euro aurait engendré une hausse de cas chez les hommes

Le nombre de contaminations a davantage augmenté dans la population masculine que féminine à cause du foot, selon une étude anglaise.

Les derniers matches joués à Londres ou la liesse en Italie (ici hier soir à Milan) auront-ils un impact sur le nombre de cas? On le saura ces prochains jours.

Les derniers matches joués à Londres ou la liesse en Italie (ici hier soir à Milan) auront-ils un impact sur le nombre de cas? On le saura ces prochains jours.

AFP

En Angleterre, les cas positifs au coronavirus sont actuellement supérieurs de 30% chez les hommes que chez les femmes, selon une nouvelle étude, relate la BBC. Pour parvenir à ce résultat, les auteurs venus de Imperial College de Londres se sont basés sur des tests réalisés entre le 24 juin et le 5 juillet auprès de 47 000 volontaires.

Selon les chercheurs, le coupable serait tout désigné: l’Euro de foot, qui s’est achevé hier, et qui a encore davantage passionné les hommes que les femmes. «Il se pourrait que regarder le football amène les hommes à avoir plus dactivités sociales que dhabitude», a avancé le professeur Steven Riley.

D’autres ont aussi pointé du doigt le tournoi, comme en France le professeur Gilbert Deray, chef du service néphrologie à lhôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. «LEuro est un scandale sanitaire, ça a disséminé partout le virus», a-t-il encore fustigé ce lundi matin sur France 2. Le même Gilbert Deray avait rappelé la semaine dernière les deux foyers les plus connus, avec 300 supporters finlandais testés positifs au retour d’un match à Saint-Pétersbourg et quelque 1300 fans écossais contaminés après un retour de Londres.

On devrait savoir ces prochains jours si les demi-finales et la finale, toutes jouées à Londres, ou encore la liesse en Italie auront eu un effet sur le nombre de cas.

(R.M.)

Ton opinion