Contestation sociale: Levée du couvre-feu nocturne en Tunisie

Actualisé

Contestation socialeLevée du couvre-feu nocturne en Tunisie

Le gouvernement tunisien avait pris des mesures après la vague de manifestations qui avait secoué le centre-ouest du pays.

Grosse manif en janvier à Tunis.

Grosse manif en janvier à Tunis.

AFP

Les autorités tunisiennes avaient réagi suite à la vague de contestation sociale inédite depuis la révolution de 2011.

«Vu l'amélioration de la situation sécuritaire, il a été décidé à partir de jeudi (...) de lever le couvre-feu sur tout le territoire tunisien», a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. La mesure, qui avait été allégée à deux reprises, restait en vigueur de minuit à cinq heures du matin.

Plus de 15% de chômage

Depuis le 16 janvier et le décès d'un chômeur à Kasserine, plusieurs villes à travers le pays ont été le théâtre de manifestations pour réclamer des emplois et le développement de régions délaissées depuis des décennies. Le mouvement a parfois tourné à des affrontements avec la police et un couvre-feu nocturne avait été décrété dans toute la Tunisie.

La croissance a été de moins de 1% en 2015 et le chômage est de plus de 15% (le double chez les jeunes diplômés). Plusieurs régions de l'intérieur du pays se disent en outre toujours marginalisées et réclament développement et emploi.

(AFP)

Ton opinion