Qatar 2022: Lewandowski se rate, la Pologne en échec

Publié

Qatar 2022Lewandowski se rate, la Pologne en échec

Les Polonais ont manqué leur entrée en lice dans la poule C du Mondial de football 2022 au Qatar. Robert Lewandowski et les siens ne méritaient rien de mieux contre un Mexique intéressant à plus d’un titre (0-0).

par
Robin Carrel
Guillermo Ochoa a stoppé le penalty de Robert Lewandowski.

Guillermo Ochoa a stoppé le penalty de Robert Lewandowski.

AFP

Comme à peu près tous les quatre ans, «el Tri» a tendance à être un peu sous-estimée par les suiveurs du jeu de ballon. La faute à un nombre important de sélectionnés qui restent au pays – ils ne sont que neuf «mercenaires» sur les 26 du groupe appelé au Qatar –, où le football est une religion et les salaires confortables, largement comparables à ce qui peut se faire en Europe, en dehors des principaux cadors du Vieux Continent.

Ainsi, les Mexicains ont fait mieux qu'ennuyer la Pologne, pourtant emmenée par un duo d'attaque alléchant, formé de Robert Lewandowski et Piotr Zielinski. Héctor Herrera (26e) a placé la première banderille, mais sa tête est allée lécher le poteau droit de Wojciech Szczesny. Jorge Sanchez (45e) a mis pour la première fois à contribution le portier adverse juste avant le thé, en tentant sans succès de le surprendre au premier poteau.

En plus de sa solidité sur le pré, le Mexique a fait le spectacle en tribunes, avec 35'000 partisans en fusion. Les pays d’Amérique latine ont eu moins de scrupules que les Européens à envahir Doha et ses environs et ça se ressent dans les travées des différents stades du Qatar. Les fans mexicains n'ont toutefois pas pu s'enflammer en première période, au cours de laquelle Lewandowski (3) avait réussi quatre fois moins de passes que… le gardien Guillermo Ochoa (12).

Ils ont en revanche explosé, quand ce dernier, en bon spécialiste de la sanction suprême, a fait encore plus fort et arrêté un penalty de la star du FC Barcelone (58e). Tout le pays a même failli prendre feu, lorsque Henry Martín a dévié de la tête un tir lointain d'Edson Álvarez (64e). Szczesny était encore à la parade et le score en est resté là. Un 0-0 au final – le deuxième déjà dans ce Mondial, soit un de plus que lors de toute la Coupe du monde en Russie –, dans ce groupe C, qui fait les affaires de… l’Arabie saoudite, vainqueur de l’Argentine en fin de matinée (2-1).

L’imbroglio qui a amené le penalty après visionnage de la VAR.

L’imbroglio qui a amené le penalty après visionnage de la VAR.

AFP

Ton opinion