Publié

Zoug L’ex-scientologue vend de faux certificats autorisant à ne pas porter de masque

Un Zougois autoproclamé thérapeute exige que les autorités cantonales prouvent que la pandémie existe.

A shopper adjusts her face mask on Oxford Street om London on July 24, 2020, after wearing facemasks in shops and supermarkets became compulsory in England as a measure to combat the spread of the novel coronavirus. (Photo by Tolga AKMEN / AFP)

A shopper adjusts her face mask on Oxford Street om London on July 24, 2020, after wearing facemasks in shops and supermarkets became compulsory in England as a measure to combat the spread of the novel coronavirus. (Photo by Tolga AKMEN / AFP)

AFP

La semaine passée, la police cantonale de Zoug a effectué une descente au domicile d’un certain Andreas G. Cet ingénieur de 65 ans, thérapeute autoproclamé, écrivain et maître de Reiki et ancien membre de la Scientologie propose sur un site internet de faux certificats autorisant à ne pas porter de masque de protection. En contrepartie, les clients, déjà nombreux à ses dires, doivent verser un montant de 50 francs, destiné à son association «5G-Free» luttant contre la construction des antennes de téléphonie mobile.

A ses propres dires, l’homme, auprès de qui le médecin cantonal est déjà intervenu à deux reprises pour lui faire cesser ce commerce illégal (seul un médecin peut établi un tel certificat) doute de la validité juridique de l’ordonnance d’interdiction de ce commerce émise par le médecin cantonal zougois, dont il met en doute la validité même de la signature. Et il demande un réexamen des autorités cantonales.

(ewe)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!