Football: L’exil st-gallois heureux de Josias Lukembila

Publié

FootballL’exil st-gallois heureux de Josias Lukembila

Le Vaudois de 22 ans a grandement aidé le FC Wil à battre Yverdon (1-3) vendredi soir. De quoi valider son choix du canton de St-Gall pour s’épanouir.

par
Robin Carrel
(Yverdon)
La vitesse du Lausannois a fait mal à la défense adverse.

La vitesse du Lausannois a fait mal à la défense adverse.

Pascal Muller/freshfocus

C'est peut-être la couleur du drapeau du canton de St-Gall qui attire les anciens de Team Vaud (Stéphane Cueni joue aussi à Wil, Isaac Schmidt fait le bonheur du FCSG), allez savoir. Toujours est-il que le si sympathique club de l'élite, ainsi que son «petit frère» de Wil, leader de Challenge League, sont une terre d'accueil pour les joueurs vaudois qui n'ont pas trouvé grâce aux yeux des clubs professionnels de leur région d'origine. Et ça leur réussit pas mal, à l'image de Josias Lukembila, rayonnant vendredi contre Yverdon. Un autre club en vert et blanc, soit dit en passant...

«On dirait que j'ai lancé un peu le truc, rigole le joueur offensif. Non, mais ça fait plaisir de voir que ça s'ouvre à ce niveau-là. Et puis, c'est une bonne expérience à tous les niveaux d'aller en Suisse-allemande. S'il y a de plus en plus de Vaudois ici, c'est du plaisir. Ca fait un peu plus d'un an que je suis là et on va dire que l'allemand, je le comprends. Après le suisse-allemand, c'est autre chose.»

L'attaquant lausannois de 22 ans a fait passer une heure bien compliquée à la défense d'YS, lors du choc au sommet de la 2e division helvétique. Il a aussi offert sur un plateau le 0-3 à Sofian Bahloul juste avant le thé. Un but qui a fait très mal à la tête de la troupe de Marco Schällibaum. L'ex du LS (10 matches avec la «une»), vit un joli début de saison au Bergholz, où il avait brillé de mille feux lors de l’entame du dernier exercice - 8 buts lors des 14 premiers matches -, avant de s'éteindre quelque peu en fin d'exercice - 2 réussites sur les 16 dernières rencontres.

«C'est clair que c'était bien de relancer la machine. Mais l'objectif, de toute façon, c'est surtout qu'on gagne ensemble. Si les résultats de l'équipe suivent, si je joue pour elle, les buts vont venir et les assists aussi. Donc ça va, je ne m'en fais pas trop», sourit l'homme aux 6 sélections avec l'équipe de Suisse des moins de 20 ans. Et puis à Wil, il a un bel exemple à suivre avec un certain Silvio.

Silvio à son époque vaudoise, avec Guillaume Katz.

Silvio à son époque vaudoise, avec Guillaume Katz.

fresfocus

Le Brésilien, ancien du LS 2010-2011, Lukembila le connaissait déjà: «J'étais ramasseur de balle à la Pontaise à l'époque!» Le vétéran de 37 ans, buteur tout en finesse au Stade Municipal vendredi, est un sacré phénomène et sa technique a été encore largement au-dessus du lot ce soir-là. «C'est vraiment formidable, c'était un super joueur à l'époque. Et puis encore maintenant. A son âge, il fait des choses incroyables. Et du coup, jouer à ses côtés, ce n'est que du plaisir.»

De quoi compléter une super triplette avec Bahloul et sa technique soyeuse et permettre au FC Wil de dominer la Challenge League après 5 journées. «Je pense que c'est bien, oui, parce qu'il y a des automatismes qui sont créés. Ça fait maintenant un an qu'on est avec cette équipe. Il y a eu deux ou trois recrues. Je pense qu'on a été bons autant défensivement qu'offensivement. On a une formation complète et c'est très positif pour l'instant.» Et comme l'appétit vient en mangeant, avec deux promus (et demi)...

Ton opinion