30.03.2019 à 17:33

Hockey sur glaceL’expérience? Elle parle pour Lausanne

Le LHC cumule davantage de titres nationaux et moins de néophytes en demi-finales que Zoug. Acte III samedi soir.

von
Jérôme Reynard
Lausanne a un avantage qu'il devra utiliser samedi soir à Zoug.

Lausanne a un avantage qu'il devra utiliser samedi soir à Zoug.

Keystone

L’expérience pourrait jouer un rôle, en demi-finales des play-off. Et, cela peut paraître surprenant, mais entre Zoug et Lausanne, elle penche en faveur des Vaudois. En tout cas en ce qui concerne deux statistiques: le nombre de titres nationaux et le nombre de néophytes dans le dernier carré d’un championnat professionnel que cumulent les deux alignements qui devraient évoluer samedi soir à la Bossard Arena.

Kenins (3), Grossmann (2), Junland (1), Froidevaux (1), Vermin (1) et Bertschy (1) d’un côté. Senteler (1) et Simion (1) de l’autre. Le palmarès à l’échelle nationale est nettement plus fourni dans le vestiaire du LHC, qui compte par ailleurs un néophyte de moins (6 contre 7) que Zoug en demi-finales des séries éliminatoires chez les pros.

Retour d’Everberg samedi?

Le club de Suisse centrale possède toutefois une douzaine de joueurs qui étaient déjà présents lors de l’épopée de 2017 (finale). Et puis, il pourrait voir un atout supplémentaire réintégrer son équipe samedi: l’attaquant suédois Dennis Everberg et ses deux sacres de champion du monde avec la Suède.

Rayon expérience et palmarès, c’est pas mal non plus. D’autant que le garçon comptabilise également 70 rencontres de NHL. La différence pourrait aussi se voir sur la glace, avec le retour de blessure d’un sacré client (193 cm, 93 kg), auteur de 13 buts et 18 assists avec la bande de Dan Tangnes cette saison (35 matches).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!