Kirghizistan - L’exploitant d’une mine d’or écope d’une amende de 2,7 milliards

Publié

KirghizistanL’exploitant d’une mine d’or écope d’une amende de 2,7 milliards

La société canadienne qui opère la mine kirghize de Koumtor a été condamnée par la justice qui l’accuse d’avoir stocké des tonnes de déchets sur deux glaciers.

Koumtor est la plus grande mine d’or d’Asie centrale. À elle seule, elle produit plus de 10% du PIB du Kirghizistan.

Koumtor est la plus grande mine d’or d’Asie centrale. À elle seule, elle produit plus de 10% du PIB du Kirghizistan.

AFP

Une gigantesque mine d’or fournissant plus de 10% du PIB du Kirghizistan a été condamnée à 2,5 milliards d’euros d’amende pour des violations de l’environnement, décision contestée par l’entreprise canadienne qui opère la mine.

«Selon la décision du tribunal Oktiabrski de Bichkek du 7 mai, il a été décidé de réclamer à l’entreprise Koumtor Gold Company 261,7 milliards de soms (2,7 milliards de francs)», a indiqué samedi un porte-parole du tribunal.

L’entreprise, possédée par le groupe canadien Centerra Gold, était accusée d’avoir stocké pendant des années des déchets sur deux glaciers environnant de la mine.

Cette condamnation est intervenue au lendemain du vote d’une loi par le parlement kirghiz, autorisant le gouvernement de ce pays d’Asie centrale à imposer une «gestion externe» à des entreprises étrangères opérant dans le cadre d’accords de concession, comme c’est le cas pour Centerra, et violant l’environnement.

Pour entrer en vigueur, la loi doit désormais être signée par le nouveau président kirghiz Sadyr Japarov, adversaire de longue date de Centerra.

Loi adoptée en un jour

Dans un communiqué, le groupe canadien s’est étonné de la proximité de ces deux décisions, remarquant que la loi a «passé les trois lectures et été adoptée en une seule journée» par le Parlement.

Centerra ajoute que «les performances environnementales de la mine sont conformes aux normes internationales» et que les faits reprochés remontent à plusieurs années, alors qu’un accord de 2009 l’exonérait de poursuites pour des «dommages prétendument causés à l’environnement» avant cette date.

«La société est donc fermement convaincue que les réclamations (…) sont totalement infondées», ajoute le groupe canadien.

Action en chute à la bourse

Principale contributrice du budget du Kirghizistan, la mine de Koumtor emploie 4000 personnes et représentait en 2020 selon ses chiffres 12,5% du PIB du pays.

Sur fond d’appels à sa nationalisation, elle a de longue date des relations tendues avec l’État kirghiz et des troubles ont éclaté ces dernières années à plusieurs reprises autour de la mine.

À la Bourse de Toronto, l’action de Centerra a plongé et perdu vendredi 29,8% suite au vote de la loi par le Parlement kirghiz.

(AFP)

Ton opinion

4 commentaires