Hockey sur glace: LHC - Genève-Servette: vents contraires

Publié

Hockey sur glaceLHC - Genève-Servette: vents contraires

Les Aigles ont privé les Lions d'une première victorieuse dans leur nouvelle patinoire, mardi soir.

par
Jerôme Reynard
Lausanne
Keystone

Genève-Servette a le vent dans le dos. Six matches, 14 points et la fête du rival lémanique gâchée dans la flambant neuve Vaudoise aréna (5-3). Ça rigole. Même s'il faut admettre que tout ou presque sourit aux Aigles. Mardi, ils menaient 3-1 à la 23e grâce à des réalisations d'entrée de tiers médian signées Fehr (22e 2-1) et Winnik (23e 3-1)? Ils avaient jusque-là tiré à huit reprises seulement sur la cage lausannoise, dont deux fois lors de la deuxième période.

Une réussite maximale. Mais une réussite provoquée. Du moins lorsque les chances de but se sont présentées. Oui, Genève a été plus souvent dominé par le LHC que le contraire, mardi soir. Mais Genève a joué tous ses coups à fond, avec verticalité et spontanéité. A l'inverse des Lions.

Ceux-ci ont de leur côté donné l'impression de manquer de réussite, à l'image de leur défaite de vendredi dernier à Zurich (5-0). Mais à force d'accumuler les (jolies) passes de trop, on perd forcément en tranchant et en percussion. Et on ne parle plus de manque de réussite mais d'inefficacité.

Wingels a allumé la lucarne de Stephan en tirant sans hésiter, droit derrière un engagement gagné par Smirnovs en zone offensive, après 10 secondes de jeu seulement (1-0)? Les Lausannois ont multiplié les mauvaises décisions et autres tergiversations avec le puck. Et puisqu'ils sont pour le moment en outre incapables de trouver leur équilibre attaque-défense, ils ont payé cash les espaces qu'ils ont offert à un Ge-Servette quant à lui appliqué.

L'impression visuelle parlait en faveur du LHC, mardi soir à la Vaudoise aréna. Mais le score penchait du côté servettien. En dépit des apparences, ce n'est pas un hasard.

Ton opinion